Du CDI au 3C ?

Vers des Centres de connaissances et de culture ?

Ce concept, mentionné dans la circulaire de rentrée 2012, fait aujourd’hui l’objet d’un vade-mecum. Il s’agit de réinventer les CDI, considérés comme obsolètes à l’ère du numérique.
Cette publication expose les principes et pistes d’action d’un nouvel espace décloisonné qui prendrait la forme d’un guichet unique Documentation – Vie Scolaire – Orientation. Lieu de ressources, convivial et ouvert sur l’extérieur hors temps scolaire, dont les objectifs affichés sont une amplitude d’ouverture maximale et un accès sans contraintes à de multiples ressources numériques pour s’informer, s’auto-former et s’orienter. Lieu de formation des personnels autant que des élèves, dont les modalités de fonctionnement seraient définies par un comité de pilotage désigné par le chef d‘établissement, auquel participeraient les parents et les collectivités territoriales et validées par le CA !
Quid du rôle du professeur documentaliste dans ce nouvel espace, car la publication parle essentiellement de personnel d’encadrement ? Nulle mention de son rôle pédagogique. Le professeur documentaliste deviendrait un médiateur numérique via la mise en ligne de tutoriels de formation. Seules des missions de gestion, d’accueil et d’animation constitueraient son quotidien. La finalité de celles-ci étant, non plus la formation des élèves, mais une offre de services multiples en adéquation avec les besoins des usagers en s’appuyant sur des enquêtes de satisfaction.
Alors même que la nécessité d’acquérir une culture de l’Information est présentée comme le prétexte à l’évolution du lieu, le professeur documentaliste à travers ce projet serait dépossédé de ses prérogatives enseignantes et de sa liberté pédagogique. Avec ce concept, l’IG EVS, après l’échec de la réactualisation de la circulaire de missions, et sans concertation avec la profession, est déterminée à remodeler le métier de professeur documentaliste.
Quid également du CPE dont il n’est pas fait mention alors même qu’une fusion CDI – Vie Scolaire est envisagée via le concept anglosaxon du 3C ?
Le SNES dénonce ce concept de 3C, qui sous couvert de modernité, nie notamment le rôle pédagogique du professeur documentaliste. Il demande l’abandon du concept de 3C dès la rentrée 2012.

Virginie Pays et Claire Richet

Article publié dans l’US n°721 du 02 juin 2012

Pour réagir et nous faire part de vos remarques : documentalistes@snes.edu

Autres articles de la rubrique Du CDI au 3C ?

  • Du CDI au...3C
    La publication de la circulaire de rentrée 2012 a permis aux professeurs documentalistes de découvrir, avec surprise, l’arrivée des Centre de connaissances et de culture dans les établissements... Lire la suite (Mai 2012)