US Magazine 763 du 11 juin 2016

Vers un effacement des spécialités ?

SÉRIES TECHNOLOGIQUES INDUSTRIELLES

Depuis cette année, certains inspecteurs, en particulier dans les académies de Clermont et d’Aix-Marseille, ont tenté de mettre en place une orientation progressive des élèves au cours de la Première STI2D.

En Première, la partie enseignements transversaux a été renforcée au détriment des spécialités, démarche qui est contestée à la fois par les enseignants et les jeunes en formation. Devant l’opposition des professeurs portée par le SNES-FSU et exprimée dans les instances académiques et au niveau des CHSCT, le ministère produit un texte de cadrage de ces expérimentations, qu’il présentera au Conseil supérieur de l’éducation de fin juin.

Vers des formations moins spécialisées

L’objectif affiché serait de « faciliter l’orientation des élèves... ». Mais il s’agit en fait de rééquilibrer les orientations sur les quatre spécialités et en particulier attirer les jeunes vers Énergies et Environnement, spécialité qui risque de disparaître. Rien à voir avec des difficultés d’orientation ! Ce rééquilibrage se ferait grâce à un sas d’orientation au cours du premier trimestre de Première où ne seraient développés que des enseignements transversaux. Ce dispositif devrait être présenté en CA.

Cela démontre que d’une part, les enseignements d’exploration de Seconde ne jouent pas leur rôle et d’autre part, que le ministère porte l’idée que la spécialisation est trop marquée. Pourtant, et l’enquête que le SNES- FSU a menée auprès des enseignants de toutes les disciplines technologiques le confirme, ce sont globalement les enseignements qualifiés de « transversaux » qui posent le plus de problèmes (1) .

D’une façon générale, depuis plusieurs réformes, les séries technologiques sont victimes d’une forme de déspécialisation des formations ; ainsi elles ne font plus sens pour les jeunes. Pour preuve l’absence d’engouement pour les nouvelles séries industrielles et la dépréciation constante dont est victime la série d’éco-gestion STMG, qui semble redevenir une voie de relégation. Toutes les initiatives visant à généraliser les séries technologiques auraient pour conséquence un effacement de celles-ci. Il faudrait au contraire renforcer les spécificités des séries technologiques en termes de structure et de contenus, et revoir les enseignements d’exploration de Seconde en leur redonnant un rôle formateur. C’est ce mandat que le SNES-FSU continuera à défendre notamment au CSE de juin.

Merci de vos retours de situation dans votre lycée sur enseignements.technologiques@snes.edu

Thierry Reygades

(1) Voir www.snes.edu/Enquete-Voie-technologique-du-SNES-FSU-les-resultats.html

Autres articles de la rubrique US Magazine 763 du 11 juin 2016