Communiqués

Voeux de N. Sarkozy aux personnels de l’Education nationale

Le président de la République a présenté à Saint-Lô ses vœux aux personnels de l’Education nationale.
Le SNES, avec la FSU et dans le cadre de l’intersyndicale des fédérations de l’Education, avait décidé de ne pas assister à cette cérémonie et était présent aux côtés des manifestants pour exprimer son rejet de la politique éducative menée par le gouvernement.

Le président de la République a développé une vision libérale de l’égalité des chances, affirmant que chacun peut « inventer son destin » pourvu qu’il saisisse la chance que la société lui donne et qu’il travaille.
En renvoyant au seul individu la responsabilité de son échec il minimise de fait le rôle que doit jouer la société et particulièrement le système éducatif dans la réussite de chacun.

D’autre part, la poursuite de la politique de la réduction massive de l’emploi public - y compris dans l’éducation nationale - réaffirmée par le président de la République est contradictoire avec sa volonté affichée de mener la « bataille de l’intelligence ».
Le président doit bien sentir, sous la pression du mouvement social, la limite de sa capacité à appliquer ce dogme puisqu’il promet que la réforme du lycée qu’il appelle de ses vœux pour la rentrée 2010 se fera sans réduction de postes ni de budget au lycée alors que dans le projet initial de novembre 2007, la seule réforme de la classe de Seconde engendrait la suppression de 9.000 postes d’enseignants.
Le SNES prend acte de cette annonce qui est le résultat de la large mobilisation du monde éducatif. Mais si la logique du non remplacement d’un fonctionnaire sur deux était maintenue, le collège en paierait le prix fort, aggravant ainsi pour ce maillon essentiel du système éducatif les difficultés engendrées par les réformes Fillon et De Robien.
C’est donc bien cette logique qui n’est pas acceptable.

Pour le reste, prenant acte de la nomination de Richard Descoings à la tête d’une mission de concertation pour réformer le lycée, Le SNES dénonce une méthode qui laisse à un chargé de mission le soin de mener les discussions sans capacités à trancher les divergences. Il rappelle son exigence de négociation directe avec le ministre.

Enfin, sur la question majeure de la revalorisation du métier enseignant, le président de la République enterre officiellement ses promesses de campagne et les engagements de son ministre qui promettait de faire de 2009 « l’année des enseignants ». Il subordonne désormais une éventuelle revalorisation à la mise en place de la réforme des lycées.
Le SNES considère que cette position, d’une part, s’apparente à un chantage qu’il ne peut accepter et qu’elle semble d’autre part mettre à l’écart les enseignants en collège et les autres membres de l’équipe éducative. Il rappelle son exigence d’une revalorisation d’ensemble des personnels.

Enfin, une réforme du système éducatif doit impérativement être guidée par la nécessité de la démocratisation et d’une amélioration du service rendu et non pas par des soucis d’économie ou de contreparties salariales. Le SNES rappelle qu’il est porteur de propositions de transformation de l’ensemble du système éducatif. Il entend continuer à les défendre et à les mettre en débat avec l’ensemble de la profession, des parents et des élèves.

Autres articles de la rubrique Communiqués

  • Bilan du quinquennat
    En annonçant que l’engagement présidentiel de créer 60 000 postes dans l’Éducation est tenu, la ministre fait l’impasse sur bon nombre de questions et de réalités. Les 60 000 emplois budgétaires sont... Lire la suite (28 septembre)
  • Le SNES-FSU enquête sur la réforme du collège
    S’il est trop tôt pour faire un bilan des effets de la réforme collège 2016 sur les élèves, il est déjà possible de regarder comment les établissements se sont organisés avec les nouveaux horaires et les... Lire la suite (21 septembre)
  • Réforme de l’évaluation des enseignants
    Le ministère envisage de développer l’accompagnement individuel et collectif des personnels pour recentrer l’évaluation sur l’aide et le conseil et permettre les échanges de pratiques professionnelles.... Lire la suite (19 septembre)
  • Grève du second degré
    Quels que soient les propos de la Ministre de l’Éducation, les faits ne mentent pas : nous sommes loin d’une rentrée apaisée. Les personnels du second degré ont pu mesurer à l’occasion de la rentrée... Lire la suite (8 septembre)
  • Tous en grève le 8 septembre
    La rentrée 2016 devrait voir mise en œuvre la réforme du collège imposée par le gouvernement alors même qu’elle est toujours contestée par la majorité des personnels du second degré. Ces derniers qui ont... Lire la suite (30 août)

Mots-clés