US 772 du 31 août 2017

Voie technologique du lycée

Dans les séries technologiques, en dépit de la publication du rapport de l’inspection générale qui constate que la réforme n’a pas permis de se rapprocher des objectifs qui l’avaient légitimée, l’attractivité de la voie n’a pas été renforcée, les flux n’ont pas été rééquilibrés, ni entre les séries, ni entre les spécialités, et surtout la poursuite d’études réussie afin de contribuer à l’objectif de 50 % de diplômés du supérieur est loin d’être actée, rien n’a été réellement proposé par le précédent gouvernement.

Même si ces formations ne semblent pas être la première préoccupation du nouveau ministre, les décisions qu’il risque de prendre dans l’année pour l’ensemble du lycée et pour le baccalauréat vont ­impacter les séries technologiques et peut-être même remettre en question leur existence.

Pour autant, l’application de la réforme de la série hôtellerie qui devient STHR se poursuit à cette rentrée en classe de Terminale pour une première session en 2018 (décret n° 2015-270 du 11 mars 2015, BO n° 14 du 2 avril 2015).

Autres articles de la rubrique US 772 du 31 août 2017

  • Lycée : des « prérequis » pour l’affectation post-bac à la réforme du Bac !
    Quand la ministre de l’Enseignement supérieur annonce une réforme d’ampleur des affectations post-bac pour la fin octobre, le ministre de l’Éducation nationale prévoit en écho le démarrage d’une... Lire la suite (14 septembre)
  • Nos services
    Nos obligations de service sont fixées par le décret 2014-940. Sans constituer la nécessaire réduction du temps de travail pour tous revendiquée par le SNES-FSU, ce décret reprend les éléments... Lire la suite (14 septembre)
  • Lycée général
    Les déclarations sur une réforme du bac se multiplient à la faveur de la crise des affectations post-bac et du nouveau contexte politique. À l’issue du troisième tour d’APB, mi-juillet, 87 000... Lire la suite (14 septembre)
  • APB : goulet d’étranglement...
    Au début du processus d’admission post-bac, 808 740 candidats (dont 75 % d’élèves de Terminale) avaient formulé au moins un vœu. À l’issue du troisième tour d’APB, mi-juillet, presque 10 % des demandeurs... Lire la suite (14 septembre)
  • Crise des affectations post-bac : effet d’aubaine
    Au moins 11 000 candidats auraient rejoint l’enseignement privé, ou bien renoncé à poursuivre des études au cours de l’été. La situation est une véritable opportunité pour des formations privées, aux... Lire la suite (14 septembre)