US 729 du 30 mars 2013

Voie technologique : respect des qualifications

Les professeurs de STMS étaient dans la rue pour défendre la série ST2S
et leurs conditions d’enseignement. Le SNES a été reçu par la DGESCO.

Un rassemblement des enseignants de STMS
a eu lieu le 20 mars devant le ministère
pour porter les inquiétudes et les revendications
des collègues, prolongeant la pétition
(http://www.snes.edu/petitions/index.php?
petition=28
) qui a recueilli plus de 1 000 signatures.
Son organisation et sa médiatisation ont
eu pour effet l’obtention d’une audience avec
la DGESCO. Alors que la série est porteuse d’emplois,
les professeurs STMS et de Bio refusent de
la voir être mise en danger par la mise en oeuvre
des réformes des voies technologique et professionnelle.

La DGESCO s’est engagée à faire remonter nos
demandes au cabinet du ministre : améliorer le
vivier d’élèves en ST2S à partir de la Seconde et
y compris par des élèves de bac pro ; développer
des classes prépas aux concours paramédicaux
et sociaux ; avoir une réflexion d’ensemble
sur la filière sanitaire et sociale, et sur la place des bac pro et ST2S ; respecter les qualifications
des professeurs de STMS et de Biologie.

Le SNES conteste que les rectorats proposent
aux professeurs titulaires du Capet, néotitulaires
ou victimes de carte scolaire, d’enseigner en bac
pro, sous diverses formes allant jusqu’à la reconversion,
pour résoudre le problème de recrutement
des enseignants en lycée professionnel.

Nous demandons une audience à la DGRH
pour revendiquer notre spécificité disciplinaire
issue de notre formation et de nos aptitudes
professorales.

Nous porterons ces exigences à la manifestation
nationale du 6 avril afin de montrer l’importance
de cette série et de rappeler qu’une nouvelle
réforme du lycée et une refonte des enseignements
d’exploration de Seconde, et des
programmes de Première et Terminale sont
indispensables pour permettre la réussite de
tous les élèves.

Claudie Chalmin

Autres articles de la rubrique US 729 du 30 mars 2013