Éditos

Assises de la Refondation : donner de la voix

Les 2 et 3 mai prochains, le ministère de l’Education nationale organise les "assises de la refondation". Au programme : anciens ministres, parlementaires et thématiques larges : réussite, gouvernance, justice, efficacité.... Le SNES et la FSU répondront bien entendu présents, sans se leurrer un instant sur l’issue de ces journées. Leurs modalités d’organisation ne laissent en effet aucune place au débat et ne permettront qu’une parole policée et canalisée.
Il ne s’agirait pas de faire le bilan, mais faire la promotion des initiatives prises par les quelques « pionniers de la réforme » et d’alimenter le discours ministériel d’autosatisfaction. Le SNES-FSU ira donc y porter la parole des personnels et leurs témoignages sur les pressions qu’ils subissent et les conditions inadmissibles du plan de formation.

Plutôt que de prendre le temps de recevoir les organisations syndicales pour discuter sincèrement de la réalité des dispositifs imposés par la réforme et des conditions de la rentrée, qui s’annoncent chaotiques, le ministère préfère s’adonner à une vaste opération de com’ et tenter de faire oublier la contestation de la réforme du collège. Rien non plus sur le bilan de la réforme Châtel, ou sur l’augmentation, largement sous-évaluée, des effectifs du lycée.

Pour se rappeler au bon souvenir de notre ministre, les sections SNES de l’Ile-de-France organiseront un rassemblement devant le Palais Brongniart à 14h le 2 mai, et une conférence de presse de la FSU nationale qui permettra aux journalistes présents de rencontrer les personnels et d’entendre leurs analyses de la Refondation et leurs exigences pour le second degré.

Autres articles de la rubrique Éditos

  • Cacophonie
    À mesure que l’on approche des échéances de l’élection présidentielle, un scrutin dont on connaît la portée dans la vie politique française, les inquiétudes croissent quant aux postures et aux programmes... Lire la suite (8 février)
  • Démissions : une alerte à prendre au sérieux
    Le nombre global d’enseignants démissionnaires a doublé en 4 ans ; le phénomène touche enseignants titulaires comme stagiaires. Certes, rapporté à l’ensemble des enseignants, la proportion demeure faible... Lire la suite (5 janvier)
  • Solidarité Turquie
    Quand cesseront les purges qui affectent depuis le coup d’état avorté, près de 93000 employés du secteur public en Turquie ? A ce jour, on estime à 38300 le nombre de personnels de l’éducation... Lire la suite (Novembre 2016)
  • Second degré : à nous de jouer
    Le débat des présidentielles est bien mal engagé : côté gouvernement, une défense de la scolarité obligatoire jusqu’à 18 ans qui sonne davantage comme un slogan que comme le projet de société qu’il... Lire la suite (Octobre 2016)
  • Rentrée en résistance
    Comme à chaque rentrée, le plaisir de retrouver collègues et élèves est là, ainsi que la volonté de bien faire nos métiers. Mais le contexte si particulier de crainte des attentats, de... Lire la suite (Août 2016)