Lectures : littérature, poésie, polars, essais, revues

La Suède d’aujourd’hui.

« Zack », Mons Kallentoft & Markus Lutteman

Il est tendance de considérer les pays d’Europe du Nord, dont la Suède, comme des paradis sans voir les déstructurations, les éclatements sociaux sous les coups de butoir d’un libéralisme économique certes atténué mais qui a les mêmes conséquences. La montée de la barbarie, les rancœurs, le rejet de l’autre sont aussi présents.

polar : Zack

Mons Kallentoft & Markus Lutteman se sont associés pour créer un personnage étrange et inquiétant, Zack Herry, membre d’une unité spéciale de la police. Un junky lui-même, obsédé par le meurtre de sa mère – James Ellroy semble avoir servi de modèle à cet enquêteur de 27 ans – a décidé d’épurer la société suédoise de ses barbares. Il a du boulot sur la planche ! La haine de cette société est le moteur de tous les meurtres commis, une haine mal dirigée mais qui exprime le contexte d’une société qui explose et implose. Les coupables sont dans l’ombre. Le virtuel prend la place du réel tout en faisant partie de ce réel mais un réel invisible. Contre qui faut-il tourner sa colère ? « Zack »– le titre de ce premier opus – apporte une réponse contraire au politiquement correct. C’est sa force, sa faiblesse un style un tout petit peu trop relâché.

Nicolas Béniès.

« Zack », Mons Kallentoft & Markus Lutteman, traduit par Frédéric Fourreau, Série Noire/Gallimard.

Autres articles de la rubrique Lectures : littérature, poésie, polars, essais, revues

  • Dracula ou la croisade des Temps modernes. Essai sur la figure de l’étranger
    Un drôle de livre. Son titre a de quoi interroger "Dracula ou la croisade des Temps modernes" et son sous titre n’arrange rien "Essai sur la figure de l’étranger". Peut-on cerner l’argumentation de... Lire la suite (12 avril)
  • "Madame St-Clair, reine de Harlem"
    Fille d’une matrone débrouillarde et autoritaire, puis servante chez des Créoles blancs dont le fils lui fera connaître les dites "amours ancillaires" sans amour aucun, vagabonde à Fort-de-France où... Lire la suite (11 avril)
  • "Le sourire de Gary Cooper"
    Hollywood, usine à rêves ? La fabrique est en construction dans les temps de ce cinéma amoureusement qualifié de muet. Les immigrés sont légions et ne parlent pas « fluenty » la langue de Walt Whitman.... Lire la suite (5 avril)
  • "La petite fille au dé à coudre"
    Il était une fois une petite fille de 6 ans dans une grande ville dont elle ne connaît ni la langue ni la géographie. Son « Oncle » l’abandonne dans la journée dans une boulangerie où tout le monde... Lire la suite (1er avril)
  • À l’origine notre père obscur
    Coupable d’être femme La mystérieuse écriture de Kaoutar Harchi dépeint une inégalité et une violence originelles : celles subies par les femmes enfermées par leurs époux, leurs frères, leurs pères... Lire la suite (28 mars)