Conditions de travail

Taille des groupes de TP, d’atelier et de TD ; dédoublements

Ateliers et travaux pratiques en sciences et techniques industrielles et physique appliquée

La circulaire du 21 décembre 1979 (voir ci-dessous) précise que " dans le secteur industriel "... " les enseignements d’ateliers et de chantiers ainsi que les travaux pratiques seront dispensés par groupes comportant un effectif de 12 à 15 élèves ". Cela concerne bien évidemment les TP de Construction et de Physique appliquée ou physique-chimie des BTS.

Pour ce qui est des séries technologiques, comme pour l’ensemble du lycée, les dédoublements ont disparu au profit d’un volant d’« heures en groupe à effectif réduit », à répartir entre tous les enseignements. Dans ce cadre, la notion de seuil de dédoublement n’est plus applicable.

Dédoublements

La circulaire de rentrée 2000 (n° 2000-009 du 13.01.2000, B.o. n° 3 du 20.01.2000) indique qu’ "en classe de seconde comme dans les autres classes de lycée, il n’existe pas de seuils de dédoublement arrêtés au plan national (les seules indications à ce sujet étant fournies par des textes assez anciens, comme par exemple la note de service du 23.01.1953 fixant le seuil de dédoublement en sciences physiques et en sciences naturelles au 25 ème élève). Il appartient donc aux recteurs, en fonction du projet académique, de déterminer les seuils les mieux à même de répondre à la fois aux spécificités locales et aux grands objectifs de la politique éducative nationale".

Positions du Snes

Le SNES dénonce le système du volant d’heures en groupe à effectif réduit. Il reste attaché à des dédoublements rattachés aux disciplines et, dans ce cadre, à un seuil de dédoublement adapté aux activités proposées aux élèves.

Pour les BTS, beaucoup de recteurs n’ont pas fixé de seuils. Dans certains cas, les seuils fixés sont différents selon les disciplines.
Il s’agit donc de veiller à ce que ce soit bien l’horaire dédoublé qui soit appliqué et que les professeurs bénéficient en conséquence de l’horaire maximal dans leur service
La circulaire de rentrée 2000 ne fait pas allusion à la circulaire du 21 décembre 1979. Cette omission indique selon nous que l’extrait de la circulaire de rentrée 2000 relatif aux seuils de dédoublements ne concerne pas les séries technologiques. Nous continuons de demander l’application de la circulaire du 21-12-1979.
Nous invitons tous les S1 :
- à exiger l’application du texte de la circulaire du 21-12-1979 à la rentrée dans leur établissement,
- à organiser le cas échéant une protestation collective en direction du ministère et des inspections,
- à s’adresser aux lycéens, aux étudiants et à leurs familles pour montrer le peu de cas que le ministère fait de leurs conditions de travail voire de sécurité ,
- à refuser de travailler sur des matériels lorsque les conditions de sécurité ne sont pas requises

Extrait de la circulaire du 21.12.1979 (RLR 520-1) :

Secteur industriel, économie familiale et sociale, sciences médico-sociales et manipulations scientifiques. Les cours seront dispensés par divisions entières. Les enseignements de laboratoire et du bureau des méthodes, ainsi que les travaux dirigés, seront organisés par demi-divisions, comprises entre 16 et 20 élèves. Les enseignements d’ateliers et de chantiers, ainsi que les travaux pratiques, seront dispensés par groupes comportant un effectif de 12 à 15 élèves.
(Les mots en gras ont été mis en gras par le SNES)

Autres articles de la rubrique Conditions de travail

  • Les ateliers et le code du travail
    L’article L4111-3 du code du travail (quatrième partie, livre Ier, titre Ier )spécifie que "les ateliers des établissements publics dispensant un enseignement technique ou professionnel sont soumis"... Lire la suite (Juin 2015)
  • Equipements individuels de protection
    http://www Le port des équipements individuels de protection est réglementé part des textes figurant dans le livre II titre III du code du travail. L’article L231-1 spécifie que "les ateliers... Lire la suite (Décembre 2005)
  • La sécurité dans les établissements
    Circulaire ministérielle relative à la sécurité des ateliers des établissements dispensant un enseignement technique et professionnel La commission d’hygiène et de sécurité Les équipements... Lire la suite (Décembre 2005)
  • la taxe d’apprentissage
    Qu’est ce que c’est ? Qui peut recevoir de la taxe ? A quoi sert la taxe ? La position du SNES Pour en savoir plus sur l’apprentissage Le décret n° 72-283 du 12avril 1972 mentionne dans son article... Lire la suite (Février 2005)
  • Le statut des chefs des travaux
    CDT_clet Le statut des chefs de travaux était défini par la circulaire 91-306 du 21 novembre 1991. Depuis cette date la fonction étant devenue peu attractive de nombreux postes étaient vacants ou... Lire la suite (Mai 2003)