AVANCEMENT D’ECHELON

Déclaration des élus du SNES-FSU à la CAPN du 5 février 2019

La Commission Administrative Paritaire CPE avancement d’échelon concernant les CPE de la 29e base s’est tenue le mardi 5 février au ministère.

Les modalités de l’avancement d’échelon.

Une réduction d’ancienneté d’un an est accordée à 30 % des collègues promouvables, c’est à dire atteignant au cours de l’année scolaire (du 1er septembre au 30 août) la durée de séjour minimale requise dans l’échelon détenu : 2 ans au 6e échelon, 2 ans 6 mois au 8e échelon.

Pour le passage du 6e au 7e échelon :
8 collègues étaient promouvables soit 2,4 promotions
2 collègues ont été promus
Le reliquat au titre de l’année 2017-2018 s’élevait à 0,1 et celui de l’année 2018-2019 à 0,4. L’addition des 2 reliquats (0,5) ne permettant pas d’atteindre 1, aucune promotion supplémentaire n’a été possible et il est reporté sur l’année 2019-2020.

Pour le passage du 8e au 9e échelon  :
12 collègues étaient promouvables soit 3,6 promotions
4 collègues ont été promus dont 1 au titre des reliquats
Le reliquat au titre de l’année 2017-2018 s’élevait à 0,4 et celui de l’année 2018-2019 à 0,6. L’addition des 2 reliquats a permis une promotion supplémentaire.

Le snes-fsu s’est battu et a obtenu que les reliquats de promotion non utilisés puissent s’ajouter d’année en année (sur le même échelon) afin de ne pas perdre de promotion et obtenir les 30% de promus indiqués dans les textes.

Les promouvables sont départagés en fonction de la « valeur professionnelle » telle qu’arrêtée par l’autorité compétente : les 30 % les mieux classés bénéficieront de la réduction d’ancienneté d’un an. L’administration est tenue de respecter les équilibres femmes/hommes : la proportion femmes/hommes parmi les collègues promus doit être celle existant au sein des promouvables.

Déclaration du SNES/SNUEP-FSU :

Autres articles de la rubrique AVANCEMENT D’ECHELON

Dans la rubrique Actualités