Actualité théâtrale

Jusqu’au 29 octobre au Lucernaire

"0lga ma vache"

C’est un Roland Dubillard versant poético-mélancolique, mais toujours fan de situations absurdes, qui nous est proposé ici. Il nous conte, avec un humour dérangeant, la rencontre improbable et la naissance d’une passion entre le narrateur et une vache. Tout y est, du trouble des débuts de la passion, jusqu’à la rupture inévitable. Au travers de cette farce invraisemblable, Dubillard soulève des questions très humaines sur l’amour et le rapport à l’autre. Quand nous aimons, n’avons nous pas tendance à fantasmer au-delà du raisonnable sur l’autre, à lui prêter les sentiments que nous éprouvons, à l’entendre nous dire ce que nous voulons entendre et sommes-nous prêts à entendre sa différence ?
Pour adapter cette nouvelle de Dubillard, qu’il met en scène et joue aussi, Patrick Coulais a imaginé de lui associer la musique d’Erik Satie. On retrouve chez ce compositeur un mélange d’humour et de fantaisie en même temps qu’une rigueur parfois grave qui correspondent bien au propos de Dubillard. La voix de Patrick Coulais et le violon de Jean Leber se répondent chargées des questions et du désarroi du narrateur et nous entraînent dans un univers insolite et original.
Micheline Rousselet

Du mardi au samedi à 19h
Le Lucernaire
53 rue Notre-Dame-des-Champs, 75006 Paris
Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) : 01 45 44 57 34

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Mélancolie(s) »
    La pièce commence au printemps, au milieu d’une journée magnifique. Le temps est à la fête pour l’anniversaire de Sacha qui est entourée de son mari qu’elle n’aime plus comme avant, d’Olympe sa sœur... Lire la suite (9 décembre)
  • « La fuite ! » Comédie en huit songes de Mikhaïl Boulgakov.
    1920. Les « Russes blancs » sont aux abois. La guerre civile qui a suivi la révolution bolchevique s’est finie en échec. Il ne reste plus à cette population que de fuir et d’aller trouver refuge en... Lire la suite (4 décembre)
  • « Le voyage de D. Cholb »
    En 2013, le comédien, metteur en scène et auteur Bernard Bloch, juif athée de gauche affligé par l’état des relations israélo-palestiniennes, décide de passer quelques jours en Cisjordanie avant d’aller... Lire la suite (3 décembre)
  • « Maîtres anciens »
    On connaît l’art de Thomas Bernhard pour dire sa haine de l’État catholique autrichien et des Autrichiens. Dans son roman Maîtres anciens, qu’adapte et joue seul en scène Nicolas Bouchaud, un... Lire la suite (1er décembre)
  • « Festen »
    Cyril Teste s’est emparé du scénario du film de Thomas Vinterberg, l’a adapté pour le théâtre, sans le trahir en laissant intacte la charge émotionnelle du film. Quand la pièce commence, la salle est... Lire la suite (29 novembre)