ACTIONS ACTUALITÉS

19 03 11 CR REUNION GROUPE DES 9

La réunion s’est tenue le lundi 11 mars 2019 de 10 h à 12 h 45, dans les locaux de la FGR-FP à Paris. Toutes les organisations (CGT, FO, CFTC, CFE-CGC, FSU, Solidaires, FGR-FP, LSR, Ensemble & Solidaires-UNRPA) étaient représentées. C’est Michel Salingue (FGR-FP) qui a animé la rencontre.

Ordre du jour retenu :
Faire le point sur les initiatives arrêtées le 11 février (relancer Le Gendre, expression en direction des élus locaux, printemps des retraités le 11 avril, carte pétition, demande de rendez-vous avec le Premier ministre, expression sur la situation des néo retraités au regard du prélèvement à la source, communiqué EHPAD). Bilan du 8 mars, journée des droits de la femme. Compte-rendu de l’entrevue avec P. Dharréville à l’Assemblée nationale. Questions diverses.

Point sur les initiatives arrêtées le 11 février

Relancer Le Gendre (Président du groupe LREM de l’Assemblée Nationale).

La CGT se demande s’il ne faut pas attendre l’expression de Macron sur ce qu’il retient du « grand débat ». La FSU informe des échéances (des citoyens tirés au sort seront chargés de dresser le bilan des remontées puis Macron continuera ses tournées et s’exprimera en avril) ce qui ne permet pas d’attendre, d’autant plus que les équipes dans les départements réclament des matériels. La FGR-FP pense qu’il faut multiplier les pressions, y compris sur Le Gendre, afin que les décisions « allant dans le bon sens » soient prises.Il est décidé de diffuser les matériels prévus et d’envoyer un court communiqué suite à l’expression de Macron. Une lettre sera envoyée à Le Gendre pour obtenir un nouveau rendez-vous (la CGT fait le projet).

’ Nous entendons de plus en plus fort la volonté de diviser les retraités, les plus démunis pourraient bénéficier d’une certaine revalorisation, les autres devraient accepter un gel des pensions.

Sur ces deux points, la future indexation qui serait dans la réforme des retraites et la possible revalorisation seulement pour les plus démunis, nous incitent à préciser nos positions et à nous exprimer pour que toutes les pensions soient revalorisées chaque année selon le salaire moyen.

Expression en direction des élus locaux : les maires

FO, chargée de sa rédaction, rappelle qu’elle pourra être utilisée même après la journée de mobilisation du 11 avril. La CFTC propose d’envoyer aussi cette expression au président de l’association des maires de France, à l’Assemblée des Départements de France, etc. FO répond que cela sera fait dans un deuxième temps, en s’appuyant sur les réactions des maires. La CGT rappelle que l’idée est de s’adresser d’abord aux retraité-e-s près du terrain, aux conseillers municipaux ou maires.

Printemps des retraités le 11 avril

Tract

Solidaires a envoyé un projet reprenant les expressions précédentes et précise qu’une version plus courte reprenant l’essentiel en un recto peut être fait.La FSU pense que le texte pourrait être un peu plus positif en montrant ce que le gouvernement a été obligé de céder (CSG, rencontres avec les neuf).en dénonçant l’insuffisance des réponses..FO insiste pour que le recul du gouvernement sur la CSG soit mentionné, mais qu’il ne suffit pas : « l’inflexibilité a incité à une crise sociale majeure, qui a imposé au gouvernement d’accepter de recevoir une délégation des neuf et d’annuler l’augmentation de la CSG pour une partie des retraité-e-s. Mais ce recul reste insuffisant ».L’UNRPA précise qu’il faut tenir compte de la volonté du gouvernement de diviser les retraités en ne revalorisant que les petites pensions (annonces non confirmées). Nous devrons nous exprimer contre cette division, tout en nous félicitant de nos actions, qui ont tout de même imposé un petit geste de la part du gouvernement. Nous devons aussi écrire sur le fait qu’il y a de l’argent, et que le gouvernement refuse de l’utiliser pour les retraités, mais pour les plus riches.La CGT va dans le même sens, ce sont les gilets jaunes et les nombreux retraité-e-s sur les ronds-points qui ont obligé le gouvernement à nous recevoir. Elle estime également qu’il faut dénoncer cette menace de division des retraités de la part du gouvernement.

FO propose de dénoncer le « pâté aux alouettes » de la revalorisation des retraites façon Delevoye et l’idée de ne revaloriser que sous un plafond, ce qui créerait une inadmissible différence entre les retraités et tuerait la répartition. Tout ceci va dans le sens de la volonté de Macron de limiter l’augmentation des pensions. utiliser pour les retraités, mais pour les plus riches. félicitant de nos actions, qui ont tout de mes petites pensions. Nous de

La CFTC fait part de quelques réactions internes très négatives pour une action venant rapidement le 11 avril alors qu’il aurait fallu attendre le mois de mai.

Plusieurs camarades interviennent pour expliquer ce choix du 11 avril :

  • La FSU rappelle que nous avons voulu éviter les trous du calendrier en mai.
  • FO rappelle que nous avons préservé mars, mois devant faire place à une action interprofessionnelle de certaines organisations, décidée depuis le 19 mars, que nous voulions éviter la période d’action européenne FERPA qui préparait une manifestation à Bruxelles début mai (nous apprenons aujourd’hui que ce sera fin avril), qu’il fallait éviter aussi le congrès de la CES du 21 au 24 mai.
  • Le coup est parti. CGC et FO informent que certaines de leurs équipes ont commencé à diffuser un appel au 11 avril et que cette date ne peut pas changer. La CGT a commencé à diffuser son propre tract d’appel. La FSU cite quelques départements ayant déjà pris des initiatives, dont des réunions publiques (Seine Maritime, Calvados, Charente Maritime, Loiret, Loire, Besançon avec les gilets jaunes, Châteauroux, Vosges etc.). La LSR signale que le Puy de Dôme a déjà tract, pétition, demande de rencontres…
    Décision : Solidaires va modifier un peu le texte initial proposé, recto-verso, en intégrant les remarques faites. Et une version réduite, avec seulement un recto, sera également proposée. Les équipes militantes choisiront la version qu’elles préfèrent.

Conférence de presse :

Il est retenu de la tenir lundi 8 avril à 11 h dans les locaux de la CGT.

Carte pétition

La CGT a envoyé un modèle destiné à être utilisé sur plusieurs mois, ce modèle est accepté. Le tirage imprimerie sera de 100 000, il correspond au nombre de tirages habituels de la CGT, plus 20 %.

Décisions : cette carte sera collectée dans les départements d’ici le 10 juin afin de les rassembler et de les remonter pour centralisation aux 9 organisations, tout ceci pour organiser un rassemblement de délégations portant les pétitions au Président de la République le 20 juin. A cette occasion, nous prévenons et invitons les groupes de l’Assemblée pour être présents en soutien à notre rassemblement à proximité de l’Elysée le 20 juin.

Demande de rendez-vous avec le Premier ministre

La lettre a été validée et envoyée.

Situation des néo retraités au regard du prélèvement à la source

L’expression à ce sujet a été validée et envoyée.

Texte sur les EHPAD

Le projet envoyé par l’UNRPA a été enrichi de quelques amendements faisant consensus,. Ce communiqué de soutien à la mobilisation des salarié-e-s des EHPAD se justifie toujours, bien que l’action soit annulée.La FGR-FP souhaite une expression sur le fait que des EHPAD privés ouvrent actuellement, mais pas d’EHPAD publics. Elle cite l’exemple d’une région où l’ARS refuse d’ouvrir un EHPAD public pourtant financé pour faciliter l’ouverture d’un EHPAD privé.

La LSR cite le bon texte occupant deux pages dans le Monde diplomatique suite aux protestations des personnels et des familles. Ce texte détaille l’inversion de la construction d’EHPAD public / privé, les effectifs supérieurs dans le public, le placement financier rentable dans les EHPAD qui rapportent, ce qui prouve que les EHPAD publics peuvent être viables, les préoccupations des familles sur le coût, l’obligation des enfants de payer pour leurs parents.

La FSU se déclare d’accord pour préparer un communiqué dès que Macron fera état de ses propositions à la suite du grand débat

Bilan du 8 mars, journée des droits de la femme

Notre communiqué sur le 8 mars a été repris dans la presse, des équipes l’ont apprécié.

Solidaires, qui a participé au rassemblement du 8 mars place de la République à Paris, informe qu’une dizaine de retraité-e-s a distribué aux manifestant-e-s le tract des neuf, qui a été bien reçu. Christiane Marty (Copernic et Attac), qui écrit régulièrement sur les femmes et la retraite, l’a trouvé bien. La FSU ajoute que le texte du tract / communiqué des 9 a été lu lors du rassemblement organisé le 8 mars à Lyon.

Compte-rendu de l’entrevue avec P. Dharréville à l’Assemblée nationale

Il est rappelé que le groupe des 9 a été reçu par une délégation du groupe de la Gauche démocrate et républicaine de l’assemblée Nationale le mercredi 6 mars 2019, de 13 h 30 à 14 h 50. La délégation était composée de Pierre Dharréville (Marseille), Sébastien Jumel (Dieppe), Jean-Paul Dufrègne (Allier) et Hubert Wulfranc (Rouen). Nous avons pu exposer de nouveau nos revendications, principalement celles liées au pouvoir d’achat des retraité-e-s, en soulignant notre exigence d’une indexation de toutes les pensions en fonction de l’évolution des salaires. Nous avons fait état de nos prochaines initiatives et mobilisations. Plus particulièrement, nous avons présenté notre proposition d’un courrier aux maires et d’une motion de soutien à faire voter par les conseils municipaux.

Pierre Dharréville nous a annoncé que son groupe allait déposer une proposition de loi demandant l’indexation des pensions sur les salaires. Les projets Delevoye contiennent de nouvelles menaces sur les retraites. Les questions du taux de remplacement lors du départ en retraite et de la revalorisation annuelle ensuite sont centrales. La fracture numérique, avec la dématérialisation de nombreuses administrations, pose de lourds problèmes à nombre de personnes âgées. Elle est territoriale et générati FO a senti que ces députés ont besoin de nos informations. Il faut rencontrer les autres,il faut relancer Le Gendre. Le gouvernement noie le poisson en mettant fortement en avant la revalorisation des minima sociaux. Toutes les OS ont refusé une journée supplémentaire de solidarité, mais elle risque d’arriver et de s’accompagner du passage de la CASA de 0,3 à 0,6 %.

La FGR-FP signale qu’il est envisagé un 2e jour de solidarité pour financer les EHPAD, ce qui représente un recul par rapport à l’expression de Macron sur la prise en charge d’un 5e risque. Le gouvernement s’est rendu compte qu’il n’était pas possible de laisser les EHPAD en l’état, puis s’est aperçu qu’il fallait financer et trouver de l’argent.

Questions diverses

Perte d’autonomie

La FSU informe que Dominique Libault a réuni les confédérations et fédérations le 8 mars pour faire le point de façon non officielle sur le dossier dont il est chargé, la prise en charge de la perte d’autonomie. Il n’a pas avancé d’éléments nouveaux par rapport à son intervention au HCFEA .

Liste internet des neuf : Solidaires lit la liste des adresses internet, somme des adresses souhaitées par chacune des organisations. Elle est terminée.

Fracture numérique : le rapport de Jacques Toubon est intéressant, il préconise qu’une liberté de choix soit laissée à l’usager et le droit au retour papier.

Prochaine réunion : jeudi 18 avril à 14 h chez Solidaires

4

Autres articles de la rubrique ACTIONS ACTUALITÉS

  • LETTRE A MME LA MINISTRE BUZIN
    LE GROUPE DES 9 S’ADRESSE A LA MINISTRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA SANTÉLire la suite (5 juillet)
  • 1/7/19 CR REUNION GROUPE DES 9
    REUNION du GROUPE des 9 du 1er Juillet 2019 Locaux de la FSU - Les Lilas Présents : Marylène Cahouet (FSU), Jacqueline Valli (CFTC), Nelly di Giovanni (UNRPA), Joël Chenet (FSU), Jean Pierre... Lire la suite (3 juillet)
  • 20 juin 2019 communique des 9
    Communiqué des 9 organisations de retraité-e-s 20 Juin, une nouvelle action des 9 organisations Après les journées d’actions de janvier et avril, les militants et les militantes de nos 9... Lire la suite (24 juin)
  • LETTRE DES 9 A MACRON
    Paris, le 4 juin 2019 Monsieur Emmanuel MACRON, Président de la République Palais de l’Élysée 55 rue du Faubourg Saint Honoré 75008 Paris Mr le Président de la République Depuis juin 2014, dans... Lire la suite (7 juin)
  • GROUPE DES 9 SOUTIENT GREVE DES URGENCES
    COMMUNIQUE Les 9 organisations de retraités, réunies le 29 mai 2002 au siège de la FGR-FP, s’alarment de la situation dramatique des services hospitaliers des urgences. Les personnes âgées sont... Lire la suite (4 juin)