Actualité théâtrale

Théâtre de l’Est Parisien, jusqu’au 19 décembre

"2084, un futur plein d’avenir" de Philippe Dorin /Compagnie Flash Marionnettes - Mise en scène et musique Ismaïl Safwan

Sont-ce les deux larrons qui suivent inlassablement un troisième personnage ou ce troisième personnage qui ne cesse de précéder les deux autres ?
Dans "2084, un futur plein d’avenir", quand quelqu’un veut s’isoler ne fut-ce que pour prendre un casse-croûte, il est rappelé à l’ordre par ses congénères qui lui signifient qu’un tel projet est extravagant et contraire à la règle.
Et un robot qui aurait l’audace de se singulariser serait sur le champ envoyé au crash test par un de ses collègues.
Contre ces abus de pouvoir, les tentatives d’uniformisation, il reste encore le rire mais la lutte est inégale. Une tentative de révolution tournera court et même les comédiens-marionnettistes, quand ils osent sortir de l’ombre pour danser un tango ou discuter avec les marionnettes se voient congédiés par elles-mêmes… Grâce à la puce électronique, Manipulator, qui les commande, elles sont devenues autonomes et ont perdu leur "humanité".

Depuis sa création en 1981, la Compagnie Flash Marionnettes n’a cessé de renouveler le genre d’une expression théâtrale déjà en pleine évolution.
"2084, un futur plein d’avenir" montre jusqu’où peut aller l’inventivité dans ce domaine et à quel point, le spectacle de marionnettes peut tout autant que le théâtre traditionnel, être porteur de messages et dénoncer les dérives de notre "modernité".
On peut assister à ce spectacle à partir de 9 ans mais tout le monde sera gagnant à le voir.
Une réussite.
Francis Dubois

Théâtre de l’Est Parisien
159 avenue Gambetta 75 020 Paris
Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) : 01 43 64 80 80
www.theatre-estparisien.net

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Ruy Blas »
    Cet été le château de Grignan se met à l’heure de l’Espagne du XVIIème siècle pour accueillir le drame romantique de Victor Hugo. La reine d’Espagne vient d’exiler Don Salluste qui a déshonoré une de ses... Lire la suite (21 juillet)
  • La nuit juste avant les forêts
    Tout d’abord, il y a le texte, dur, puissant, superbe, qui résonne fortement avec l’actualité. Et pourtant, Bernard-Marie Koltes l’a écrit et fait représenter dans le Off d’Avignon en 1977. Il ne sera... Lire la suite (20 juillet)
  • Alain Paris chante les fables de La Fontaine
    Est-ce l’horaire ? Est-ce le lieu très excentré près des remparts de l’Oulle ? Il y avait peu de monde pour ce joli spectacle et c’est bien dommage. Alain Paris chante les fables de La Fontaine,... Lire la suite (17 juillet)
  • Beaucoup de bruit pour rien
    La modernité de cette pièce écrite en 1600 est saisissante. Elle est accentuée par la mise en scène intelligente de Salomé Villiers et Pierre Hélie. L’action est placée dans un cadre qui évoque tout... Lire la suite (8 juillet)
  • « Dévotion, dernière offrande aux dieux morts »
    Clément Bondu, écrivain, poète, musicien et metteur en scène en résidence aux Plateaux Sauvages signe le texte et la mise en scène de ce spectacle dont il nourrissait le projet depuis plusieurs années... Lire la suite (3 juillet)