Actualité théâtrale

au Studio des Champs-Élysées

"31 Comédie (musicale)" Á partir du 3 février

Le 31 décembre 1999 quatre amis se retrouvent pour fêter le réveillon comme chaque année depuis dix ans, un rituel dont ils sont parfois lassés mais qu’ils maintiennent, en dépit des petites disputes, des parcours de vie différents et des éloignements passagers. On va avec eux remonter ces dix ans de 31 décembre en 31 décembre et même jusqu’à 1979, leur première rencontre, avant de revenir à 1999, où l’on comprendra tout. C’est un quatuor de trentenaires que l’on suit avec ses expériences professionnelles, parfois lointaines, ses amours, ses espoirs et ses soucis.

Les dialogues sont drôles, à la fois ancrés dans les références de cette génération (Pocahontas, expatriation au Japon pour les besoins de l’emploi, minitel et Sida, incertitudes amoureuses) et empreints d’une fantaisie pleine d’humour. La mise en scène de Virginie Lemoine, qui a déjà eu plusieurs prix pour son précédent spectacle musical, Une Diva à Sarcelles, imprime un rythme enlevé à l’histoire de ces quatre amis, que des portes et des boîtes suffisent à déplacer d’un lieu à un autre. Accompagnés au piano par le compositeur Stéphane Corbin, les quatre comédiens, habitués des spectacles musicaux, se révèlent aussi comme de bons chanteurs. La voix puissante de Carole Deffit répond à la finesse de celle de Valérie Zaccomer, la voix grave de Fabian Richard contraste avec celle haut perchée d’Alexandre Faitrouni. A l’image des quatre personnages de la pièce, ils ont l’habitude de travailler ensemble et cela contribue à la réussite de cette délicieuse comédie musicale.

Micheline Rousselet

Du mardi au samedi à 21h, le dimanche à 16h
Studio des Champs-Élysées
15 avenue Montaigne, 75008 Paris
Réservations : 01 53 23 99 19
Se réclamer du Snes et de cet article : demande de partenariat Réduc’snes en cours

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Une des dernières soirées de carnaval »
    Goldoni écrit cette pièce alors qu’il s’est décidé à quitter Venise, sa ville qu’il aime tant et qui l’a tant inspiré. Il est lassé de la guerre d’usure que mènent ceux qui, à la suite du Comte Gozzi,... Lire la suite (11 novembre)
  • « Une bête ordinaire »
    Elle a sept ans et demi, des seins comme des clémentines et l’impression qu’une bête sauvage lui crève le ventre. Elle a fait du garage à vélo de l’école sa cabane et y invite des petits garçons à toucher... Lire la suite (8 novembre)
  • « Le présent qui déborde »
    Après Ithaque , Christiane Jatahy continue à voyager dans l’Odyssée pour y trouver ce que ce poème vieux de 3000 ans nous dit du monde où nous vivons. Nous avions été peu convaincus par Ithaque où... Lire la suite (7 novembre)
  • « Tigrane »
    Tigrane disparaît un jour. On ne retrouve sur la plage que son skate et une bombe de peinture. Dans notre pays où l’école ne réussit pas à assurer une véritable égalité des chances, Tigrane semblait mal... Lire la suite (6 novembre)
  • « Place »
    De Place , couronnée par le prix du jury et le prix des lycéens au festival Impatience 2018, Tamara Al Saadi, son auteur dit : « la pièce est née de la nécessité de parler de ce sentiment qu’éprouvent... Lire la suite (6 novembre)