Actualité théâtrale

Jusqu’au 31 mai au Théâtre de l’Atelier

« À haute voix » Cycle de lectures et de prises de parole autour du pouvoir et de la citoyenneté

En cette période d’élection, le Théâtre de l’Atelier a eu l’idée de proposer à des acteurs de faire vivre la parole politique. Après le débat Mitterrand-Chirac de 1988 interprétés par Jacques Weber et François Morel, il y aura entre autres un Martin Luther King/ Georges Jackson (Black Panthers) interprété par Lucien Jean-Baptiste et Cyril Guei, La vérité en marche , textes d’Emile Zola dit par Stéphane Guillon, Ce que c’est que l’exil , textes de Victor Hugo interprété par Jacques Weber, Les lettres à Staline de Mikhaïl Boulgakov dites par Denis Lavant.

Toutes les informations sont sur le site du Théâtre de l’Atelier

Micheline Rousselet

Théâtre de l’Atelier

1 place Charles Dullin, 75018 Paris

Réservations : 01 46 06 49 24

Se réclamer du Snes et de cet article : demande de partenariat Réduc’snes en cours

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Mademoiselle Julie »
    La pièce d’August Strindberg a été montée plusieurs fois la saison passée, pourtant on a l’impression de la redécouvrir chaque fois au gré des adaptations et des interprétations, tant elle est riche et... Lire la suite (19 septembre)
  • « L’Amérique n’existe pas »
    Un homme, bien seul au milieu de cartons plus ou moins bien empilés, se lance dans un monologue. Il raconte des histoires, il fait naître des personnages comme cet homme qui ne monte jamais dans un... Lire la suite (18 septembre)
  • « À l’abordage »
    Sasha troublée par la beauté d’un jeune homme Ayden arrive avec son amie Carlie dans la communauté où il habite avec un maître à penser charismatique, Kinbote, secondé par sa sœur, Théodora. Kinbote... Lire la suite (18 septembre)
  • « Contes et légendes »
    L’intelligence artificielle est au cœur des recherches scientifiques d’aujourd’hui. Simples remplaçants des hommes pour des tâches répétitives ou dangereuses au départ, on ferait bien aujourd’hui des... Lire la suite (17 septembre)
  • « Où est mon chandail islandais ? »
    Knutte est revenu au village pour l’enterrement de son père. Il n’est pas venu les mains vides, mais les poches pleines de bière, sans compter celles qu’il pourra trouver, ainsi que quelques... Lire la suite (17 septembre)