Lectures : littérature, poésie, polars, essais, revues

Coupable d’être femme !

À l’origine notre père obscur

Coupable d’être femme

La mystérieuse écriture de Kaoutar Harchi dépeint une inégalité et une violence originelles : celles subies par les femmes enfermées par leurs époux, leurs frères, leurs pères dans une maison dont elles ne sortiront pas. Quelle est leur faute ? Souvent, celle d’être femme et de n’avoir pas su être intégrées au système clanique de la belle famille, qui cultive jalousie et médisance. C’est en tout cas l’histoire de la mère de cette narratrice. Cette dernière est une enfant née dans l’enfermement, et qui devra se libérer de l’emprise du machisme. Aucun nom, aucun lieu, aucune date : à nous d’imaginer le(s) cadre(s) patriarcal(aux) possible(s) de cette fable édifiante, ponctuée de citations de la Bible.
Doriane Spruyt

À l’origine notre père obscur , Kaoutar Harchi, Babel, 2014

Autres articles de la rubrique Lectures : littérature, poésie, polars, essais, revues

  • ANTIGONE
    C’est l’histoire d’une princesse. Mais une princesse sans robe rose ni paillettes. Une princesse racontée en rouge et dessinée en bleu. En rouge, le texte : c’est Antigone, la tragédie de Sophocle,... Lire la suite (14 décembre)
  • « Avant l’aube »
    « Avant l’aube » se déroule en 1966. Une jeune femme, 25 ans, enfance chez les Sœurs, sans parents connus, ancienne prostituée devenue l’épouse d’un entrepreneur du bâtiment et maîtresse d’un sénateur,... Lire la suite (13 octobre)
  • « Méthode 15-33 »
    Shannon Kirk, l’auteure, est avocate à Chicago. « Méthode 15-33 », une méthode propre à la jeune femme enlevée, est son premier roman. Le contexte : le trafic lucratif de bébés pour des couples qui ne... Lire la suite (12 octobre)
  • « Les exploits d’Edward Holmes »
    Jean d’Aillon a eu une idée qu’il faut bien qualifier d’intelligente : se servir des intrigues de Conan Doyle et les projetter en plein 15e siècle, en 1422 par exemple, pour ce recueil de nouvelles... Lire la suite (12 octobre)
  • « Écrire pour sauver une vie. Le dossier Louis Till »
    John Edgar Wideman n’écrit pas vraiment des romans. Plutôt des contes qui se passent souvent dans les ghettos noirs de Pittsburgh ou de Philadelphie. Il fait de ses histoires, autobiographiques,... Lire la suite (12 octobre)