Actualité théâtrale

Théâtre Essaïon, chaque mercredi à 19h 30 jusqu’au 26 novembre 2014

"A la bonne adresse " Texte de Bert Kok, traduction et adaptation de Micheline Weinstein. Par la Compagnie "Le GrandTou"

Spectacle pour tout public à partir de 11 ans.

Une forme plus courte (40 minutes) a été conçue pour les plus jeunes.

Dans Amsterdam occupée par les nazis, un groupe d’hommes et de femmes parfois de très jeunes gens, tous non-juifs, se sont regroupés en 1942 pour cacher des enfants juifs et les faire échapper aux camps de concentration.

Ceux qu’on a nommés les "Justes parmi les Nations" se sont regroupés sous le nom de Société Anonyme pour sauver 250 enfants juifs de l’extermination au péril de leur vie.

Le récit est tiré du témoignage de Max Arian, auteur de la postface, journaliste et écrivain qui fut l’un des 250 enfants sauvés.

Sur le plateau du Théâtre Essaïon, deux comédiens donnent un lecture expressive du texte de Bert Kok. Un musicien prend ici et là, le relais.

Le jeu dramatique de Thomas Montpellier et Laure Trainini qui est parfois un peu "appliqué" devrait parfaitement convenir pour renseigner un jeune public sur ces pages sombres de l’histoire de la seconde guerre mondiale.

La mise en scène discrète est toujours efficace pour rendre le spectacle vif et parfois enjoué en dépit du sujet. Son inventivité reflète la générosité, l’optimisme et la détermination des jeunes gens qui entrèrent dans l’organisation guidés par un bel élan d’humanité.

Le spectacle sera donné le vendredi 26 septembre à 18h à la bibliothèque Place des Fêtes dans le 19ème arrondissement.

Théâtre Essaïon 6 rue Pierre-au-Lard 75 004 Paris.

Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) 01 42 78 46 42

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • Trois textes de Marie Ndiaye sur scène : "Rien d’humain", "Les Serpents", "Hilda"
    Trois metteurs en scène très différents pour servir trois textes de Marie Ndiaye qui traitent de sujets proches, l’autorité, la possession, le vampirisme. La langue de cet auteure singulière va sans... Lire la suite (Mars 2008)
  • "L’Ingénu" d’après Voltaire
    L’Ingénu dit avec franchise et sans retenue ce qu’il pense. Au cours d’un voyage à travers le monde, il s’arrête en Bretagne, l’endroit de ses origines. Il y rencontre l’amour, la religion et des... Lire la suite (Février 2008)
  • "Les riches reprennent confiance"
    Louis-Charles Sirjacq a écrit "Les riches reprennent confiance" il y a une dizaine d’années. Les deux personnages principaux de la pièce, hommes d’affaires insatiables, aveuglés par le profit ont... Lire la suite (Février 2008)
  • "L’hôtel du libre-échange" de Feydeau
    Une succession d’événements imprévus et de quiproquos réunissent à l’hôtel du libre échange un expert en bruits suspects, sa femme prête à le tromper avec son meilleur ami, un avocat bègue et ses quatre... Lire la suite (Février 2008)
  • "Le Classique et l’Indien"
    Lorsqu’on pose à Gérard Garouste la question de savoir à quoi ressemble Le Classique et l’Indien, s’il s’agit de Théâtre ou d’une performance, il répond que le spectacle tient un peu des deux, qu’en tous... Lire la suite (Février 2008)