Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un film de Joël et Ethan Cohen (Etats-Unis)

"A serious man" Sortie en salles le 20 janvier

Après "Burn after reading" et sa pleïade de vedettes, les frères Cohen nous propose un film déroutant, sans acteurs connus. Le prologue se déroule dans un village polonais et nous conte, en yiddish, une histoire de dibbouk. Suit l’écoute de "Somebody to love" du Jefferson Airplane dans une sorte de tunnel qui s’avère être le conduit auditif d’un des protagonistes et alors le film commence.
Dans les années 60, une petite ville du Midwest. La vie de Larry, professeur de physique, va brusquement se dérégler. Sa femme Judith veut le quitter pour épouser une de leur connaissance, son fils Dany a des problèmes avec le cannabis, son fournisseur et la discipline de l’école hébraïque qu’il fréquente, sa fille Sarah vole de l’argent dans son porte-monnaie afin de pouvoir se faire refaire le nez et son frère s’incruste dans sa maison. A cela s’ajoute un étudiant qui tente de le soudoyer pour avoir son examen et sa voisine qui le perturbe en prenant des bains de soleil entièrement nue. Et c’est avec un plaisir sadique que les frères Cohen testent sa capacité d’endurance. Chaque nouvelle positive comporte sa part négative. Le rêve américain n’existe plus et c’est un monde en pleine perte de repères qui est dépeint. La religion, si elle peut conforter n’est pas libératrice. Elle oblige à faire des choix et à les assumer. Et le dernier plan du film, s’il propose une fin ouverte, n’en est pas pour autant optimiste.
On pourra alors, se rappeler la citation qui ouvre le film "Reçois avec simplicité tout ce qu’il t’arrive".
"A serious man", s’il n’est pas un film franchement drôle, révèle quelques acteurs remarquables dont Michael Stuhlbarg qui donne au personnage de Larry des accents quasi enfantins.
Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « Benni »
    Benni est une fillette de dix ans enfermée depuis sa petite enfance dans un état d’ instabilité, une suractivité permanente et des accès de violence qu’elle ne parvient pas à contenir. Prise en charge... Lire la suite (17 mars)
  • « Le cœur du conflit »
    Un cinéaste japonais et une cinéaste française décident de faire ensemble, non pas un enfant qui serait jeté en pâture à une société offerte à un avenir de plus en plus inquiétant, mais un « enfant... Lire la suite (11 mars)
  • « Femmes d’Argentine »
    En Argentine l’IVG est interdite et les femmes qui la pratiquent clandestinement peuvent encourir des peines de prison si elles sont dénoncées. Toute hospitalisation pour traiter les séquelles d’un... Lire la suite (10 mars)
  • « Trois étés »
    Chaque année, Edgar et Marta qui appartiennent à la classe de la finance du Brésil organisent une grande fête dans la luxueuse résidence d’été qu’ils possèdent près de Rio de Janeiro. La réception est... Lire la suite (9 mars)
  • « La bonne épouse »
    Paulette Van Der Beck est la directrice d’une institution pour jeunes filles dont l’enseignement se résume à faire d’elles de futures parfaites épouses et maîtresses de maison. Ce genre d’établissement... Lire la suite (9 mars)