Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un film de Joël et Ethan Cohen (Etats-Unis)

"A serious man" Sortie en salles le 20 janvier

Après "Burn after reading" et sa pleïade de vedettes, les frères Cohen nous propose un film déroutant, sans acteurs connus. Le prologue se déroule dans un village polonais et nous conte, en yiddish, une histoire de dibbouk. Suit l’écoute de "Somebody to love" du Jefferson Airplane dans une sorte de tunnel qui s’avère être le conduit auditif d’un des protagonistes et alors le film commence.
Dans les années 60, une petite ville du Midwest. La vie de Larry, professeur de physique, va brusquement se dérégler. Sa femme Judith veut le quitter pour épouser une de leur connaissance, son fils Dany a des problèmes avec le cannabis, son fournisseur et la discipline de l’école hébraïque qu’il fréquente, sa fille Sarah vole de l’argent dans son porte-monnaie afin de pouvoir se faire refaire le nez et son frère s’incruste dans sa maison. A cela s’ajoute un étudiant qui tente de le soudoyer pour avoir son examen et sa voisine qui le perturbe en prenant des bains de soleil entièrement nue. Et c’est avec un plaisir sadique que les frères Cohen testent sa capacité d’endurance. Chaque nouvelle positive comporte sa part négative. Le rêve américain n’existe plus et c’est un monde en pleine perte de repères qui est dépeint. La religion, si elle peut conforter n’est pas libératrice. Elle oblige à faire des choix et à les assumer. Et le dernier plan du film, s’il propose une fin ouverte, n’en est pas pour autant optimiste.
On pourra alors, se rappeler la citation qui ouvre le film "Reçois avec simplicité tout ce qu’il t’arrive".
"A serious man", s’il n’est pas un film franchement drôle, révèle quelques acteurs remarquables dont Michael Stuhlbarg qui donne au personnage de Larry des accents quasi enfantins.
Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « L’insensible »
    Sa mère a abandonné Denis quand il venait de naître. Il a grandi dans un orphelinat où on a décelé l’étrange maladie dont il est atteint et dont la particularité est de l’avoir rendu insensible à la... Lire la suite (9 septembre)
  • « Une joie secrète »
    La chorégraphe Nadia Vadori-Gauthier a été très éprouvée par l’attentat à Charlie Hebdo et depuis 2015, elle a décidé comme une revanche, comme un acte de vie, de danser chaque jour pendant une minute dans... Lire la suite (8 septembre)
  • « Jeanne »
    Année 1429, la guerre de cent ans fait rage. Jeanne, jeune bergère, est mystérieusement investie d’un mission guerrière et spirituelle. Obéissant aux voix qui l’ont guidée, elle délivre la ville... Lire la suite (8 septembre)
  • « Viendra le feu »
    Amador Coro a purgé une peine de prison pour avoir, dans le passé, provoqué un incendie. A sa sortie, il n’a eu d’autre solution que de retourner dans le petit village perché des montagnes de la... Lire la suite (1er septembre)
  • "Liberté "
    En 1774, à la veille de la Révolution Française , madame de Dumeval, le Duc de Wand et le Comte de Tésis, aristocrates libertins expulsés de la Cour de Louis XVI, se retrouvent à la tombée de la nuit... Lire la suite (31 août)