Lectures : littérature, poésie, polars, essais, revues

Entre la fin et le début. Histoires noires de notre temps (3)

« A tombeau ouvert », Raul Argemi Une saga argentine, tango et milonga.

Raoul Argemi, aujourd’hui journaliste, romancier et homme de théâtre, fut, en 1975, un des acteurs de la lutte armée contre la dictature. Cette expérience sert de toile de fond à ce roman, « A tombeau ouvert ». Il raconte 40 ans d’errance, de luttes, de reniements, d’amour fou entre Buenos Aires et Barcelone. Les changements d’identité pour se faire accepter et, finalement, le retour en Argentine pour retrouver ses « complices » et partager un trésor de guerre.

polar : A tombeau ouvert

La mélancolie nappe les pages de cette histoire dans l’Histoire. Tout un pan de ces combats pour la démocratie et la révolution a été trop souvent oublié. Il faut prendre ce livre comme un torrent de mémoires, de souvenirs, comme une piqûre d’un 20e siècle qui a trop tendance à disparaître.

Un roman vrai.

Nicolas Béniès

« A tombeau ouvert », Raul Argemi, traduit par Alexandra Carrasco, Rivages/Noir

Autres articles de la rubrique Lectures : littérature, poésie, polars, essais, revues

  • "Le jour d’avant" de Colin Harrison
    Questions éternelles : qui sommes-nous ? D’où venons-nous ? Pourquoi sommes-nous là où nous sommes ? Colin Harrison voudrait mettre du suspense, laisser le lecteur penser qu’il s’agit seulement d’un... Lire la suite (Novembre 2011)
  •  "Embrasse-moi, Judas" de W C Baer
    Le début fait penser à un autre polar qui mêle le fantastique. Un homme se retrouve empoisonné et il a quelques heures pour trouver l’antidote… Ici, Will Christophe Baer dans « Embrasse-moi, Judas »,... Lire la suite (Novembre 2011)
  • Clotilde Vautier
    En 2003, la cinéaste Mariana Otero, dont la dernière oeuvre Entre nos mains est actuellement sur les écrans (voir notre article de présentation avec le calendrier des débats organisés avec la... Lire la suite (Novembre 2010)
  • "Autour du vieux port"
    "Rêver global, rimer local !" ainsi se conclut la postface du nouvel ouvrage de notre collègue Christian Gorelli, "Nouvelle adresse : Le Port" (La petite édition, 74 rue Belle-de-Mai, 13003... Lire la suite (Septembre 2010)
  • "Maldoror"
    Deux lourds rideaux de velours rouge, de chaque côté du plateau, encadrent un écran sur lequel sont projetées des vidéos en rapport à peine décalé avec le sujet de chacun des extraits de chants proposés.... Lire la suite (Juin 2010)