AESH

AESH : reconnaitre le métier !

Avec la FSU, le SNES agit pour que le métier d’AESH soit enfin reconnu ! Il faut mettre un terme à la précarité par la reconnaissance d’un métier AESH sous couvert d’un statut qui assurerait :
- une rémunération décente,
- une reconnaissance du métier en catégorie B
- la fin des contrats à temps incomplet imposés,
- une formation professionnelle sur le temps de travail

Autres articles de la rubrique AESH