Actualité théâtrale

Au Montfort Théâtre, partenaire Réduc’Snes, le 2 juin, et chez vous à la demande.

« ANDROMAQUE », d’après Racine Collectif La Palmera

Trois à quatre rangs de chaises entourent le plateau de la grande salle du Montfort. Un « plateau » de jeu est délimité par deux rampes lumineuses. Des ballons gonflés traînent. Peu de spectateurs, donc, pour cette adaptation très surprenante et réussie de la pièce de Racine, qui s’est jouée tous les premiers lundis de mois, la dernière date, à ne pas manquer, étant le 2 juin.

Les deux comédiens, en tenue de ville, comment par raconter l’histoire : la prise de Troie, le combat d’Achille et d’Hector, symbolisés par des ballons, le massacre de Troyens (tous les ballons y passent …) et l’histoire d’amours contrariées : « Oreste aime Hermione qui aime Pyrrhus qui aime ANDROMAQUE qui aime Hector qui est mort », titre exact de la pièce. Les « feux de l’amour », « Dallas », « Autant en emporte le vent » sont convoqués pour évoquer cette histoire on ne peut plus exploitée dans le cinéma, la littérature, les séries TV, la presse people...les acteurs utilisent des ballons de différentes couleurs, sur lesquels sont inscrits les noms des personnages, attachés à des seaux en fer qu’ils font entrer et sortir au fur et à mesure des scènes. Petit à petit, commencent à apparaître les vers de Racine, parfois chantés, fort bien, par Nelson-Raphaell Madel.

Puis insensiblement – c’est là, la grande force de la mise en scène – les ballons sont laissés de côté, les costumes, sommaires mais efficaces, apparaissent ; les acteurs deviennent les personnages de la pièce de Racine dont ils jouent la fin, interprétant tour à tour les divers personnages, laissant monter la force du texte et des situations. Paul Nguyen, en particulier, est si admirable en Hermione qu’on ne perçoit plus que la femme trompée et éperdue.

Le Collectif LA PALMERA, qui a créé la pièce, co-produite par le Montfort, propose des représentations dans les établissements scolaires. La forme de la pièce s’y prête parfaitement. Contactez-les via le site : http://www.collectifpalmera.com/andromaque/recevoir-andromaque-chez-soi/

Sylvie Chardon

Le 2 juin à 20h

Le Montfort Théâtre

106 rue Brancion, 75015 Paris

www.lemontfort.fr

Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) : 01 56 08 33 88

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • Alain Paris chante les fables de La Fontaine
    Est-ce l’horaire ? Est-ce le lieu très excentré près des remparts de l’Oulle ? Il y avait peu de monde pour ce joli spectacle et c’est bien dommage. Alain Paris chante les fables de La Fontaine,... Lire la suite (17 juillet)
  • Beaucoup de bruit pour rien
    La modernité de cette pièce écrite en 1600 est saisissante. Elle est accentuée par la mise en scène intelligente de Salomé Villiers et Pierre Hélie. L’action est placée dans un cadre qui évoque tout... Lire la suite (8 juillet)
  • « Dévotion, dernière offrande aux dieux morts »
    Clément Bondu, écrivain, poète, musicien et metteur en scène en résidence aux Plateaux Sauvages signe le texte et la mise en scène de ce spectacle dont il nourrissait le projet depuis plusieurs années... Lire la suite (3 juillet)
  • « Comment ça va ? »
    Cette question appelle toujours ou presque la même réponse « Bien » ! Pourtant quand on est une comédienne qui vient d’avoir cinquante ans, qu’on a un mari informaticien au chômage et un fils adolescent... Lire la suite (26 juin)
  • « 107 ans »
    Simon a tout de suite aimé Lucie quand il l’a rencontrée dans la cour de récréation et qu’elle lui a parlé de Jane Austen. Simon, assis à une table devant une feuille de papier, se souvient de Lucie qui,... Lire la suite (26 juin)