Actualités, actions et audiences

Académie d’Orléans-Tours : quand le rectorat anticipe le rapport Charvet !

Ce nouveau schéma a été présenté lors du CTA du 19 décembre 2019 ! Le rectorat comptait le mettre en application dés janvier 2020. Même s’il a finalement du admettre que ce n’était pas possible, il continue !

Après avoir tenté l’année précédente d’imposer un cahier des charges concernant un nouveau fonctionnement des CIO et s’être heurté à un refus des organisations syndicales, le rectorat d’Orléans-Tours a cette année, de nouveau réuni des groupes de travail constitués uniquement des directeurs-trices de CIO. Les DCIO ont été invité.e.s à s’inscrire à l’un des 3 GT mais seulement dans un cadre contraint puisque le schéma de la nouvelle organisation des services leur était d’ores et déjà imposé : création de 6 CIO départementaux avec un.e DCIO (les autres CIO devenant des antennes du CIO départemental), 6 DCIO mis à disposition des IEN-IO, 6 DCIO mis à disposition de la région sur la base du volontariat et 1 DCIO affecté.e au SAIO. Actuellement l’académie compte 18 CIO et 3 antennes qui ont conservé leur numéro UAI.

Les 3 GT avaient pour objet :

-  Le nouveau cadre de fonctionnement avec la définition des fiches de poste des nouvelles fonctions des 3 nouveaux types de DCIO
-  Les moyens humains avec une réflexion sur une nouvelle répartition des postes de PsyEN
-  La simplification et la qualité du service

Lors de ces GT les DCIO se sont fortement opposé.e.s à cette nouvelle organisation et non pas été destinataires des comptes-rendus comme ils l’avaient été au préalable lors des précédents GT. En fait il était demandé aux DCIO de réfléchir à leur propre disparition et d’entériner un « nouveau modèle » visant à faire disparaitre des CIO en les plaçant progressivement dans les lycées avec un personnel administratif « partagé ». Les DCIO doivent se prononcer en janvier sur leurs intentions et leurs choix : CIO, DSDEN ou région.
Ce nouveau schéma a été présenté lors du CTA du 19 décembre (le 1er ayant été boycotté) avec selon le rectorat l’adhésion des DCIO. La FSU a lu une déclaration des DCIO dénonçant cet état de fait. Les organisations syndicales ont voté à l’unanimité contre.

Lors de ce CTA le rectorat a reconnu qu’il n’était pas possible d’imposer à un DCIO d’être affecté à la DSDEN en cours d’année (il était question de rendre effectif ce modèle dès février) évidemment la mise à disposition à la région ne peut se faire que sur la base du volontariat. Mais le rectorat a déjà trouvé une parade, celle de geler les postes de DCIO au prochain mouvement des DCIO. Il demande aussi en dehors de toute légalité aux DCIO de se positionner !

Comment en appauvrissant les services, pourra-t-on mieux accompagner les élèves et leurs familles, comment en recentrant le travail des DCIO sur l’ingénierie de l’orientation et de l’information pourra-t-on mieux répondre aux besoins des élèves et comment le rectorat peut-il croire qu’en « renforçant le pilotage des procédures » dans les DSDEN, il améliorera l’orientation des élèves ?

Autres articles de la rubrique Actualités, actions et audiences