Les Chaires supérieures

Accès au corps des professeurs de chaires supérieures 2020

Le corps des professeurs de chaires supérieures est contingenté et constitué d’environ 2250 postes, ce sont les départs à la retraite de professeurs de chaires supérieures qui déclenchent les nominations au sein du corps dans chaque discipline.

Pour le SNES-FSU, le corps des professeurs de chaires supérieures doit constituer le débouché normal des professeurs agrégés enseignant en CPGE depuis quelques années. Tous les collègues de CPGE doivent accéder à la chaire supérieure au cours de leur carrière, le plus rapidement possible. Des déséquilibres persistent entre les disciplines quant aux possibilités d’accès au corps des professeurs de chaires supérieures, l’accès au corps étant moins restreint dans les matières scientifiques que les littéraires. C’est pourquoi le SNES-FSU revendique dans l’immédiat une augmentation de 300 postes de chaires supérieures ce qui permettrait pour chaque discipline d’atteindre un tiers des nominations de CPGE dans le corps des professeurs de chaires supérieures et de garantir une certaine fluidité. Au-delà des effets financiers, meilleure rémunération des heures supplémentaires ou d’interrogations, la chaire supérieure est un titre qui exprime la reconnaissance par l’institution du travail accompli en classes préparatoires aux grandes écoles.

Le corps des professeurs de chaires supérieures est actuellement fragilisé par les difficultés d’accès à la HEB au sein de ce corps. Il existe, en effet, une « concurrence » entre la classe exceptionnelle des agrégés et la chaire supérieure. À ce jour, réglementairement, seuls les professeurs agrégés classe normale et hors classe enseignant en CPGE sont promouvables à la chaire supérieure. Les professeurs agrégés de CPGE à la hors classe ou proches de la hors classe qui ont la perspective de la HEB via le vivier 1 de la classe exceptionnelle de leur corps sont donc amenés à s’interroger sur l’opportunité d’une nomination à la chaire supérieure. Le SNES-FSU avait alerté dès la mise en place de la nouvelle carrière de la nécessité de « rajeunir » les nominations à la chaire supérieure dans les disciplines littéraires pour ne pas « bloquer » la carrière de collègues nommés tardivement à la chaire supérieure et qui n’auraient que peu de possibilités d’accéder à la HEB. Les interventions répétées du SNES-FSU ont permis d’amorcer un relatif rajeunissement qui doit être poursuivi.
Le ministère doit impérativement améliorer la fin de carrière du corps des professeurs de chaires supérieures en transformant l’échelon spécial donnant accès à la HEB en 7ème échelon accessible à tous pour redonner toute son attractivité au corps. Nous renvoyons à la déclaration liminaire du SNES-FSU.

Déclaration liminaire SNES-FSU CAPN d’accès 2020

Le SNES compte 2 élus sur les 4 représentants des personnels à la CAPN des professeurs de chaires supérieures.

Statistiques 2020

Discipline Effectif Nommés Nombre de femmes nommées Ages mini-maxi Age moyen
Lettres 193 9 4 38-52 46,3
Philosophie 117 10 5 49-60 53,3
Histoire-Géographie 159 9+1 (a) 5 39-59 46,8
Mathématiques 664 38+1(a) 10 39-49 42,6
Physique-Chimie 574 23+1(a) 10 42-57 47,2
S.V.T. 58 6 2 50- 58 52,4
Biochimie 4 0 - - -
Anglais 110 11 6 42-54 48,1
Allemand 46 11 6 50,5-63,5 56,9
Espagnol 35 3 2 41-46,5 44,3
Russe 3 1 1 X X
Italien 5 1 1 - -
Portugais 1 0 - - -
Arabe 2 1 - - 55
Chinois 1 0 0 - 55
S.E.S. 37 4 +1(a) 2 36-59 50
S.T.I. 178 8 3 37-49 44,1
Eco-Gestion. 65 2 - X X
Ens. Artistiques 7 0 0 - -
Total 2259 137+4(a) 57 47,2

(a) Postes relevant du ministère de la Défense.

========================================
Statistiques sur les nominations dans le corps des chaires supérieures

Le vivier des promouvables au corps des professeurs de chaires supérieures est constitué pour 2020 de 3 695 agrégés dont 884 hors classe.
Les femmes représentent 39,2 % du corps des agrégés, 38,7 % des promouvables au corps des professeurs de chaires supérieures et 40 % des nominations (57 sur 141 nominations).
141 nominations et 51 inscrits en liste complémentaire.
L’âge moyen des nommés est 47,2 ans (entre 36 à 63,5 ans)

La promotion prend effet le 1er septembre 2020 sauf pour une quarantaine de cas où le poste se libère par un départ en retraite entre octobre et décembre 2020. Tous les collègues promus ont reçu un courrier du SNES avec les éléments d’information sur le reclassement et la carrière.

L’Inspection générale, représentée dans chaque discipline, nous a fait part de ses critères et de ses propositions et nous avons mentionné les dossiers des collègues qui nous avaient adressé une fiche syndicale.

Chinois
Pas de poste en 2020.

Arabe

Pour la campagne 2020 il y a eu une nomination sans départ à la retraite comme l’espérait l’Inspection générale d’arabe en 2016 (voir compte-rendu de 2016) dans le cadre d’un redéploiement entre différentes langues vivantes.

Russe

Pour la campagne 2020, il y avait 2 départs à la retraite mais il n’y a eu qu’une nomination (voir plus haut en arabe) que le russe récupèrera une prochaine année sur le contingent de l’allemand.

Allemand

Les critères mis en avant par l’Inspection générale pour l’accès au corps sont : l’excellence pédagogique, le rayonnement, le parcours professionnel. Même si l’Inspection générale a promu cette année des collègues à l’échelon terminal de la hors classe, en raison de l’attractivité de la classe exceptionnelle des agrégés, elle a conscience que l’accès au corps des chaires supérieures doit désormais se faire plus tôt. Pour la campagne 2020, il y a eu 11 promus.

Espagnol

Les critères d’accès sont : l’excellence pédagogique, le rayonnement, l’investissement, l’avancement dans la carrière et l’ancienneté en CPGE. Au vu du petit nombre de possibilités de promotions en espagnol, sont promus prioritairement les collègues enseignant en filière littéraire, puis en EC. Pour la campagne 2020, il y a eu 3 promus.

Anglais

Bien qu’elle considère que le travail en khâgne soit plus lourd et offre ainsi une priorité d’accès, l’Inspection générale d’anglais, répondant à la demande du SNES-FSU, veille à maintenir une certaine ouverture vers les filières économiques et scientifiques. Les critères d’accès sont : la qualité pédagogique, l’ancienneté de carrière et d’exercice en CPGE. Pour la campagne 2020, il y a eu 11 promus. Il fallait un minimum de 11 années d’ancienneté en CPGE et être au moins au 9ème échelon de la classe normale.

Sciences économiques et sociales

En SES, les critères pour l’accès à la chaire supérieure sont : l’ancienneté en CPGE, l’excellence pédagogique et scientifique, la participation à la vie et au rayonnement de la discipline. Pour la campagne 2020, il y a eu 5 promus.

Lettres

L’Inspection générale signale que le principal critère pour être promu dans le corps des professeurs de chaire supérieure repose sur l’excellence pédagogique et disciplinaire ; elle n’exclut pas, a priori, les professeurs enseignant dans des filières autres que littéraire.
Pour la campagne 2020, il y a eu 9 promus dont 3 en lettres classiques et 6 en lettres modernes.
L’inspection générale promeut en priorité les collèges ayant un service en prépa littéraire ou économique et commerciales. Nous regrettons que pour la plupart des dossiers évoqués en séance, l’inspection générale n’a que des réponses vagues dans l’immédiat. L’inspection générale n’apprécie pas que l’on se porte candidat à la chaire supérieure. Nous soulignons les progrès en ce qui concerne l’équilibre des genres et de la répartition géographique.

Philosophie

Les critères de l’Inspection générale de philosophie reposent sur la hiérarchie qu’elle opère sur les classes. L’Inspection générale donne priorité aux collègues qui enseignent en khâgne avec l’option ou en khâgne classique. Ensuite viennent les hypokhâgnes, les classes économiques et commerciales puis les classes scientifiques. Ce qu’elle appelle l’excellence pédagogique s’évalue sur l’ensemble de la carrière des professeurs ; c’est l’échelon et l’ancienneté d’âge qui départage les profils équivalents. Il est aussi tenu compte de l’équilibre géographique. Pour la campagne 2020, il y a eu 10 promus : 5 hommes et 5 femmes.

Histoire et Géographie

Pour la campagne 2020, il y a eu 10 promus (5 historiens et 5 géographes). L’Inspection générale a été attentive à la promotion des femmes. L’âge moyen est de 48 ans. L’Inspection générale veille à respecter un équilibre géographique. Par ailleurs, l’Inspection générale est attentive à l’investissement dans la discipline au sein de l’institution et à d’éventuelles publications.

Economie-gestion

Il faut un minimum de 4 ans en CPGE. Les diplômes obtenus au cours de la formation sont valorisés (thèse par exemple), ainsi que les qualités pédagogiques de l’enseignant, son rayonnement et son investissement au sein de l’institution : participation aux concours, productions de ressources pédagogiques y compris hors CPGE (PAF, Eduscol).... Pour la campagne 2020, il y a eu 2 promus.

Mathématiques

Pour la campagne 2020, il y a eu 39 promus. L’Inspection générale a été attentive à l’âge et l’ancienneté en CPGE ainsi qu’aux qualités pédagogiques des promus. Par ailleurs, un effort est fait pour promouvoir des collègues femmes.

Sciences physiques

Pour la campagne 2020, les promotions sont prononcées pour des collègues ayant atteint au moins le 9e échelon de la classe normale. L’Inspection générale a été attentive à l’excellence pédagogique attestées par des visites ou des rendez-vous de carrière et au rayonnement de la discipline dans et hors la classe. L’Inspection générale prend aussi en compte l’ancienneté en CPGE. La moyenne d’âge des promus est de 46 ans et le plus jeune a 41 ans. 42 % des promus sont des femmes dans un vivier comptant 36 % de femmes promouvables. Parmi les 24 promus 17 sont physiciens et 7 sont chimistes (ce qui correspond à 29 % de chimistes promus pour 26 % de promouvables dans le vivier). Enfin 18 des promus enseignent en première année.

Sciences de l’ingénieur

L’inspection générale de SI promeut les collègues, qui en dehors de la qualité de leur enseignement ont un « fort rayonnement » aussi bien dans leur établissement qu’à l’extérieur : sciences de l’ingénieur au féminin, Olympiades, participation à des jurys de concours, soutien à l’enseignement de la SI en prébac, réflexion à l’élaboration des programmes... C’est l’Inspecteur général en charge de l’académie qui est censé faire une première sélection afin de présenter à ses collègues les professeurs susceptibles d’être promus lors de la composition du projet de liste d’aptitude ; s’opère ensuite une équité territoriale. Pour la campagne 2020, il y a eu 8 promus. Il fallait avoir aatteint au moins le 8ème échelon de la classe normale pour être promu. Enfin, l’Inspection générale est attentive à la nomination de collègues femmes.

S.V.T.
Les critères mis en avant par l’Inspection générale de SVT sont : participer au PAF, aux concours de recrutement, à ce qui fait rayonner la discipline. La décision est collégiale. Pour la campagne 2020, 6 collègues ont été promus. L’Inspection générale a attentive à l’évolution de carrière de collègues susceptibles de bénéficier d’une promotion à la classe exceptionnelle dans le corps des agrégés. Dans les trois années à venir, il y aura des postes vacants dans le corps des professeurs de chaires supérieures.

Ministère de la défense

Le ministère de la Défense dispose d’un contingent propre de chaires supérieures (une trentaine de postes) réservé aux collègues enseignant dans les établissements militaires. L’application de la LOLF implique, selon le ministère, que les postes sont transférables d’une discipline à l’autre. Le ministère de la Défense fait des propositions et l’inspection générale donne ou non son accord sur les noms proposés. Pour la campagne 2020, il y a eu 4 nominations : une en histoire-géographie, une en SES, une en mathématiques et une en physique

=====================================

Autres articles de la rubrique Les Chaires supérieures