Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un film de Soi Cheang (Chine)

"Accident" Sortie en salles le 30 décembre

Un tueur à gages dont le travail consiste à déguiser des crimes en accidents est pris à son propre jeu. Il est persuadé que la mort de sa femme n’est pas accidentelle mais le résultat d’une machination tout aussi minutieuse que celles qu’il échafaude pour ses propres missions.
Tout à coup, sa méfiance devient de la paranoïa et il ne parvient plus à distinguer le vrai du faux.
Soi Cheang avait pour projet de réaliser un film policier qui échapperait aux clichés du genre et qui permettrait d’en revisiter les codes.
Le personnage du maquilleur de crimes en accidents était une idée de départ originale. Il offrait au récit des possibilités narratives nouvelles avec, notamment, les minutieux préparatifs de l’instant fatal avec un enchaînement d’événements en cascade, réglés avec une précision d’horloger et que le moindre raté pouvait non seulement compromettre mais aussi dénoncer.
"Le cerveau" est un homme en apparence ordinaire et calme mais qui pourrait cacher derrière une sorte d’invincibilité, une nature friable, bien plus exposée qu’il n’y paraît.

L’échec d’une mission au cours de laquelle un de ses hommes périt, révèle ses failles, sa vulnérabilité avant de le plonger, pour le déstabiliser, dans les spirales du doute et de la paranoïa.
Tout, autour de lui, se charge de suspicion et jusqu’à ses propres machinations où il croit déceler des agissements extérieurs et mystérieux.
Soi Cheang, cinéaste à la filmographie inégale, réussit ici un film original dont le suspens n’est pas le fruit des recettes habituelles. Le climat qu’il fabrique avec des personnages ordinaires mais neufs, chargés de psychologie, devient le principal moteur de la tension qui s’installe et crée d’un bout à l’autre du récit, une sorte de malaise anxiogène, de dérangement parfois à peine sensible. Et les scènes d’action, introduites( et renouvelées) par le soin apporté au moindre détail, à la qualité de l’attente, restent dans une tonalité de calme et de maîtrise de soi.
Longtemps les films d’action chinois ont lorgné du côté des productions américaines "efficaces". Voilà un film qui démentira cette tendance. Œuvre intimiste, presque délicate, "Accident" n’en est pas moins un "policier" efficace.
Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « Les envoûtés »
    La directrice du magazine où Coline n’a jusque là écrit que sur des romans récemment parus lui propose de se charger de la rubrique « Le récit du mois ». Pour cela, elle doit rejoindre dans la maison au... Lire la suite (7 décembre)
  • « Un été à Changsha »
    Dans l’été caniculaire de Changsha, ville située au cœur de la Chine, l’inspecteur Bin enquête sur une drôle d’histoire, la disparition d’un jeune homme dont on a retrouvé le bras sur les bords de la... Lire la suite (3 décembre)
  • « Seules les bêtes »
    Un femme disparaît mystérieusement. Sa voiture est retrouvée abandonnée au bord de la route de montagnes qui conduit à quelques fermes isolées du Causse. Alors que la gendarmerie tente de retrouver... Lire la suite (2 décembre)
  • « It must be heaven »
    Elia Suleiman fuit la Palestine à la recherche d’une nouvelle terre d’accueil avant de réaliser que son pays d’origine le suit comme une ombre. La France d’abord, lui offre le spectacle d’un Paris... Lire la suite (2 décembre)
  • « Made in Bangladesh »
    Shimu est une jeune ouvrière qui travaille dans une usine textile à Dacca au Bangladesh. Soumise comme toutes les autres ouvrières à un rythme de travail infernal, elle décide un jour avec quelques... Lire la suite (1er décembre)