Actualité théâtrale

Jusqu’au 8 avril au théâtre des Déchargeurs

« Accordéons-nous avec Mathilde Braure »

Elle est grande, blonde, arbore un collant rouge et porte fièrement son accordéon. Inspirée du cabaret, son spectacle mêle musique, chanson et théâtre dans un ensemble à la fois poétique et drôle. Elle s’amuse, se moque de tout et surtout d’elle-même. Elle interpelle le public, lui demande sa complicité et en joue avec beaucoup de talent. Elle dit « Un geste artistique est fait pour être partagé, des paroles pour être délivrées et entendues, la musique pour être ressentie. Alors Accordéons-nous ? »
Mathilde Braure nous parle de nous, d’elle aussi, du besoin de s’écouter, de partager, de rire ensemble. Ses textes sont drôles, le public la suit avec plaisir. On peut juste regretter que ses mélodies manquent un peu de diversité, mais elle a une réelle présence en scène et fait de son accordéon un véritable objet théâtral.
Micheline Rousselet

Les lundis à 21h30
Les Déchargeurs
3 rue des déchargeurs, 75001 Paris
Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) : 01 42 36 00 50

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « An Irish story »
    En 1949, Peter O’Farell quitte son pays l’Irlande du Sud à 19 ans pour venir chercher du travail à Londres, emmenant Margaret, sa jeune femme de 16 ans enceinte. Mais la vie à Londres est dure pour... Lire la suite (16 avril)
  • Voyage au bout de la nuit
    « Voyage au bout de la nuit » est repris du 16 avril au 1er juin du mardi au samedi à 21h Théâtre Tristan Bernard 6 rue du Rocher, 75008 Paris Réservations : 01 45 22 08... Lire la suite (12 avril)
  • « L’amour en toutes lettres »
    Dans les années 30, l’Abbé Viollet dirigeait des revues catholiques et s’occupait du courrier des lecteurs. Des hommes et des femmes lui confiaient leurs interrogations, leurs préoccupations, leurs... Lire la suite (12 avril)
  • « Deux mensonges et une vérité »
    Ne dîtes jamais à votre conjoint que vous vous connaissez par cœur, que, après vingt-sept ans de mariage, rien ne peut plus vous surprendre. C’est pourtant l’erreur que commet Philippe, et Catherine... Lire la suite (10 avril)
  • « Les chaises »
    On sort du théâtre de l’Aquarium avec l’impression d’avoir vu pour la première fois cette pièce, pourtant si souvent jouée comme il sied à un classique du XXème siècle. Parce que Ionesco est catalogué... Lire la suite (5 avril)