Année 2016-2017

Accueil et entretien des lycées (Grenoble)

Depuis 10 ans, les personnels ouvriers ou techniciens d’accueil, de service, d’entretien et de maintenance des lycées ont été transférés de l’Etat à la Région. Depuis quelques temps, la FSU constate un certain nombre de difficultés dans les lycées pour faire remplir ces missions. La principale raison semble en être l’insuffisance de recrutement, y compris sur les postes existant et budgetés ; le recours aux personnels contractuels et donc précaires s’est développé, tant sur les postes à l’année que pour le remplacement des titulaires, qu’il s’agisse de congés, de mobilité ou même de départs en retraite en cours d’année scolaire. Ce recours systématique à la précarité des contrats a pour conséquence de nombreux dysfonctionnements dans les établissements :

• retard pris dans le recrutement des contractuels ;

• interruption des contrats pendant les congés scolaires les jours de congés payés sont pris pendant la période de présence des élèves, alors même que des travaux sont nécessaires et avaient été prévus lors des permanences ;

• les contractuels font 35 heures par semaine contre 40 heures pour les titulaires ;

• rotation rapide des personnes qui obère leur intégration dans la communauté éducative.

Pendant la vacance des supports, le travail reste entier dans les lycées et pèsent sur ceux qui sont en fonction ; cette réalité est source de tensions, entre collègues et avec la hiérarchie et peut contribuer à accoître le mal-être au travail et des problèmes de santé susceptibles de générer des arrêts de travail supplémentaires et donc, dans le contexte actuel, le recours à la précarité. Cette situation pèse sur le climat et la vie quotidienne de nos lycées ; c’est l’ensemble des élèves et de la communauté éducative qui en pâtit. Avec nos collègues du SNUTER, exigeons les postes et les recrutements nécessaires !

Autres articles de la rubrique Année 2016-2017