Actualité

Admissibles non-admis-es et listes complémentaires : le Ministère ne veut pas entendre les revendications des candidat-es et l’exigence de la FSU !

Les représentant-es du SNES et de la FSU ont de nouveau interpellé le Ministère lors du Comité Technique Ministériel du 8 juillet à propos de la situation des candidat-es des concours internes déclaré-es admissibles, et dont les oraux ont été annulés après avoir été d’abord reportés.
Pour le Ministère, ce débat est désormais tranché. Il y a aujourd’hui environ 550 candidats sur listes complémentaires. A la fin de la publication des derniers résultats de concours, le Ministère établira la liste des doubles admissions par discipline et prendra dans l’ordre les membres de la liste complémentaire correspondant à la discipline et ils seront affectés en académie entre le 20 et le 31 juillet.
En septembre le Ministère fera un point des démissions et puisera à nouveau dans la liste complémentaire pour nomination en poste au 1er octobre. Il n’est plus question de recruter jusqu’au 1er novembre, comme cela avait d’abord été dit.
Mais attention, il leur sera proposé de prendre le poste dans l’académie où il y a eu la démission. Si le candidat refuse, le Ministère demandera au suivant et ainsi de suite. Le Ministère ne semble pas mesurer ce qu’un tel principe peut signifier pour les lauréat-es des concours internes et notamment ceux de l’agrégation interne, qui font en principe leur stage dans l’académie dont ils-elles sont titulaires, lorsqu’ils-elles sont déjà enseignant-es de l’Éducation nationale. Les besoins existent dans toutes les académies, il n’est pas normal de contraindre au déménagement des futurs stagiaires hors de l’académie qu’ils auraient obtenu au mouvement de juillet.
A la différence de l’an passé, aucun surnombre ne sera pris : cela signifie qu’il n’est tenu aucun compte des circonstances exceptionnelles de cette session du concours, ni des besoins évidents dans les collèges et les lycées !
Ces quelques réponses ne sont évidemment pas satisfaisantes aux yeux du SNES et de la FSU. Le vœu adopté le 20 mai par le CTM, à l’initiative de la FSU, a été rappelé : la FSU demande un collectif budgétaire exceptionnel afin que les candidat-es admissibles aux concours internes soient déclaré-es admis-es et placé-es en position de stagiaire dès la rentrée 2020.

Autres articles de la rubrique Actualité