Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un film de Atom Egoyan (Canada)

"Adoration" Sortie en salles le 15 avril

Le film d’Atom Egoyan est né d’un fait divers de 1986. Un jordanien avait envoyé sa petite amie irlandaise, enceinte, en voyage dans un vol de la compagnie El Al avec, dans son sac, une bombe dont elle ignorait l’existence.
Le récit du film place au premier plan l’enfant que portait la jeune femme au moment des faits. L’attentat a été déjoué par la vigilance des douaniers et c’est aujourd’hui un grand adolescent qui s’interroge sur son entourage familial et utilise, pour tenter d’y voir plus clair dans la part de responsabilité de chacun des adultes impliqués, le réseau Internet où son histoire est livrée au grand jour.
Mais cette histoire est-elle bien la sienne ou celle qu’il aurait inventée à la suite de la mort des ses deux parents dans un accident de la route ?
Son père a-t-il réellement été ce terroriste engagé dans l’action au point d’envisager de sacrifier dans un attentat, sa jeune femme et l’enfant qu’elle portait ? SNES_Adoration
Encouragé par son professeur de français, Simon a rédigé un texte dans lequel il raconte son passé familial réinventé. Deux questions se posent alors : pourquoi Simon a-t-il éprouvé la nécessité d’inventer l’histoire de sa famille et pourquoi Sabine, son professeur l’a-t-elle guidé dans cette voie risquée ? Qui se cache derrière cette femme qui déborde d’intérêt pour Simon, prend des risques disproportionnés au point de mettre en péril sa crédibilité d’enseignante, et utilise un masque quand elle se présente chez l’oncle de Simon, son tuteur depuis la disparition de ses parents ?
Le texte qu’a rédigé Simon, lancé sur Internet, donne lieu à une vidéoconférence au cours de laquelle il doit affronter à la fois son récit et le regard des autres. Une sorte de théâtralisation troublante des faits qui renvoie à Sabine également professeur d’art dramatique.
Le père de Simon, luthier de profession et sa mère violoniste formaient-ils un couple uni et amoureux et le grand-père, sur le point de mourir, a-t-il des révélations à faire qui ne concorderaient pas non plus avec le vrai déroulements des événements….
"Adoration" traite de la façon dont les technologies modernes s’imposent dans nos vies, comment elles peuvent modifier les identités et peut-être plus encore quand elles s’adressent à des jeunes gens saisis dans des interrogations et dans la tentation de transformer la réalité.
Si la trame semble compliquée, si l’écheveau narratif paraît embrouillé, la construction du film et la mise en scène conduisent à une lecture limpide du récit, la progression de l’histoire se faisant sur deux niveaux distincts qui s’éclairent l’un l’autre. D’un côté un récit qui prend appui sur un réalisme concret et de l’autre un léger décroché quand il s’agit de la réalité transcendée.
"Adoration"est une œuvre personnelle, forte et troublante, bien ancrée dans notre société.
Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « La femme qui s’est enfuie »
    Seule pour la première fois depuis des années de vie conjugale au cours desquelles elle n’a jamais été séparée de son mari, Garrihee désemparée, va rendre visite à trois de ses anciennes amies. Alors... Lire la suite (28 septembre)
  • « Josep »
    Lorsqu’Aurel, dessinateur de presse, découvre le récit de Georges Bartoli sur la Retirada, illustré par des dessins de son oncle Josep, il est si impressionné par la force du trait qu’il désire faire... Lire la suite (28 septembre)
  • « Les héros ne meurent jamais »
    Par hasard, dans une rue de Paris, un inconnu croit reconnaître en Joachim un soldat mort en Bosnie le 21 août 1983. Or le 21 août 1983 est la date de naissance de Joachim. De plus en plus... Lire la suite (28 septembre)
  • « A cœur battant »
    Julie et Yuval était un couple comme un autre, amoureux, parents d’un beau bébé et vivant à Paris. Mais du jour au lendemain, ils se retrouvent face à la nécessité de vivre séparés. On propose à Yuval... Lire la suite (27 septembre)
  • « Ailleurs »
    Sans doute à le suite d’un accident, un garçon se retrouve suspendu, accroché à la branche d’un arbre par les sangles de son parachute. Délivré de cette posture, il se retrouve seul à tenter de trouver... Lire la suite (23 septembre)