Archives

Jusqu’au 6/11/2005 au Lucernaire

Agatha par la Cie Jacques Kraemer

Avec la création d’ Agatha , jusqu’au 6 novembre au Lucernaire (1) avant tournée (2), Jacques Kraemer se confronte de nouveau, comme avec "Le Home Yid" (cf. US-Mag de mars 2004), au traitement théâtral de la mémoire, et propose une mise en scène ciselée comme ce texte de Marguerite Duras écrit en 1980-81. Livre de l’inceste, évoquant l’amour passionné d’un frère et d’une sœur, dans un dialogue tendu juste avant la séparation définitive, c’est aussi et avant tout, une constante remémoration de moments passés et, comme souvent chez Duras, une part de récit autobiographique.
Jacques Kraemer, fonda en 1963 puis dirigea pendant 20 ans le Théâtre Populaire de Lorraine, où il s’affirma comme comédien, metteur en scène et auteur. Il fait partie de ces créateurs talentueux et novateurs qui ont marqué cette période du théâtre contemporain, comme Gatti, Lassalle, Maréchal, Planchon, Rétoré, Valverde (un des pionniers de la décentralisation qui, à la même époque, ancrait les débuts et le renom du Théâtre Gérard Philipe de St-Denis) et quelques autres... On salua particulièrement alors dans notre presse les créations de Jacques Kraemer faisant écho aux luttes sociales comme Minette la bonne Lorraine, Les Immigrés... Il créa sa compagnie en 1983 et continua à produire une création annuelle de qualité, en co-production avec le Théâtre de Chartres entre 1993 et début 2005, période pendant laquelle lui fut confiée la direction de ce Théâtre. Depuis, sa compagnie a poursuivi son travail de création avec, juste avant Agatha, la présentation au Festival d’Avignon de juillet 2005, du diptyque de Michel Vinaver Dissident, il va sans dire et Nina c’est autre chose.
Pour Agatha, Jacques Kraemer a choisi un environnement sobre et mouvant valorisant la puissance expressive des acteurs Lara Guirao et Nicolas Rappo, qui furent aussi ses élèves à l’ENSATT entre 1988 et 1991 (école de la rue Blanche ou il a enseigné plusieurs années comme à l’université de Strasbourg et à l’Institut d’Etudes Théâtrales de Paris III).
Ils expriment avec une grande intensité la remémoration de la passion d’Agatha et de son frère cadet dans cette "villa Agatha" abandonnée au bord de l’eau dans un silence profond, sur un visuel d’océan environnant tout l’espace scénique, où les vagues muettes semblent onduler au rythme de la mémoire en retenant parfois leur souffle, leur déferlement, aux bords de l’indicible ou de l’inéluctable... Philippe Laville

Des rencontres avec le metteur en scène et/ou les comédiens peuvent être organisées dans les lycées à Paris et en banlieue pour les groupes d’élèves venant voir ce spectacle (possibilités de places exonérées pour les professeurs-organisateurs qui souhaiteraient le voir avant, en prenant rendez-vous au 01 42 22 66 87).

(1) Théâtre Le Lucernaire - 55 rue Notre-Dame des Champs - 75006 Paris (M° Vavin, St-Sulpice...), du mardi au samedi à 20h, le dimanche à 18h30 (durée du spectacle = 1h15 ; relâche du 1 au 3/11).
Réservation indispensable au 01 42 22 66 87 pour bénéficier du tarif préférentiel Réduc’snes de 20€ au lieu de 30€ (pour syndiqués Snes porteurs de cet article ou de l’Us-Mag évoquant ce spectacle)

(2) Ce spectacle sera repris ensuite à Chartres du 29/11 au 10/12/2005 au Théâtre de Poche, 2 rue Georges Brassens (02 37 33 02 10), à Palaiseau le 4 mars 2006 à 21h au Théâtre des Trois Vallées, Parc de l’Hôtel de Ville (01 69 31 56 20), à Nogent-le-Rotrou le 17 mars 2006 à 20h45 Salle Simone Signoret, Avenue de la République (02 37 29 68 68). Possibilités dans d’autres lieux : contacter la Compagnie Jacques Kraemer, 6 place des Epars, 28000 Chartres, Tél. 02 37 28 28 20 - site internet http://pro.wanadoo.fr/jacques.kraemer

[les photos du spectacle sont de Jean Julien Kraemer]

Autres articles de la rubrique Archives