Actualité théâtrale

Théâtre du Rond-Point jusqu’au 29 janvier 2017

"Aglaé" Texte et mise en scène Jean-Michel Rabeux. D’après les mots d’Aglaé.

La pièce que Jean-Michel Rabeux a conçue à partir d’un entretien de plusieurs heures avec une prostituée septuagénaire qui a derrière elle presque soixante ans de pratique du métier est un monologue d’une heure que Claude Degliame livre avec l’immense talent qu’on lui connaît.

Aglaé (c’est un nom d’emprunt) a commencé très jeune à proposer ses services. D’abord à Sarcelles, aux copains de ses frères à qui, contre de la menue monnaie, elle proposait son savoir-faire naissant.

Puis elle s’est prise au jeu et, sans jamais rien dire de ses activités à son entourage, s’est retrouvée à tapiner dans les bois, puis du côté de la Madeleine, vers l’avenue Foch et plus tard à Marseille...

Aglaé livre tout sans détour, ni glorieuse, ni honteuse : les parties sado-maso, les caprices des clients, les chiens, le Milieu, les flics.

Elle le fait avec une telle spontanéité, un tel naturel que son franc-parler n’est jamais ni sulfureux, ni provocateur et même si elle a eu un fils (l’erreur de sa vie) elle n’a jamais été mère, ni su ce qu’était l’instinct maternel.

Sa vie durant, elle n’a jamais été que prostituée et c’est dans son travail qu’elle a connu l’amour, ses grands moments, ses émotions.

"J’ai toujours eu ça dans le sang " livre-t-elle avec un sourire malicieux...

Mais Aglaé a lu Françoise Dolto, Sans Antonio, Simenon et d’Ormesson. Elle a un avis tranché sur tout et quand on lui parle de la législation visant à réprimer la prostitution, elle bondit "Je suis adulte et consentante, non ? Alors ! qu’on ne m’emmerde pas avec la loi !"

Théâtre : Aglaé

Dans l’espace restructuré de la petite salle Topor du Théâtre du Rond-Point, les spectateurs sont assis sur des tabourets ou des bancs et Claude Degliame promène dans les travées sa longue silhouette "d’aristocrate des faubourgs" façon Arletty et exprime avec humour et malice la liberté de paroles, la liberté de vie de cette Aglaé, si totalement femme et si totalement "différente".

Francis Dubois

Théâtre du Rond-Point 2 bis Avenue Franklin Roosevelt 75 008 Paris

Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) : 01 44 95 98 21 / www.theatredurondpoint.fr

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • La Comédie-Française lance La Comédie continue !
    COMMUNIQUÉ DE PRESSE > vendredi 27 mars 2020 > La Comédie continue ! > Tel est le nom de la première chaîne en ligne de la Comédie-Française. > À partir du lundi 30 mars 2020 à 16h, plusieurs levers... Lire la suite (31 mars)
  • « Sois un homme »
    Qu’est-ce qu’être une femme ? La question a beaucoup interrogé écrivain.e.s et philosophes depuis déjà un certain temps. Mais s’agissant des hommes, elle apparaît plus originale tant des siècles de... Lire la suite (17 mars)
  • « Illusions perdues »
    Après ses brillantes adaptations d’Homère ( Iliade puis Odyssée ) et de Chanson douce de Leïla Slimani, Pauline Bayle s’est lancé dans l’adaptation du roman de Balzac. C’est au fonctionnement du... Lire la suite (17 mars)
  • « L’éveil du printemps »
    La pièce de Franck Wedekind fit scandale a son époque (1890) et fut interdite de longues années pour pornographie. Elle offrait un regard osé sur la jeunesse, défendait le désir adolescent et pointait... Lire la suite (16 mars)
  • « Médéa mountains »
    Alima Hamel, la jeune poétesse, musicienne et chanteuse d’origine algérienne évoque ici son histoire personnelle. Elle se souvient du bonheur des vacances familiales quand elle quittait Nantes avec... Lire la suite (12 mars)