Année 2017-2018

Ah, le Baccalauréat ! (Nice)

Chaque année, en cette période, pleuvent les multiples interventions et commentaires sur le Bac ! Il y a ceux qui le défendent et ceux qui en veulent la fin. « J’ai toujours été un défenseur inconditionnel du baccalauréat » a assuré le nouveau ministre pour annoncer l’ouverture prochaine de discussions, mais en précisant qu’il s’agira de le « muscler » pour qu’il retrouve son « utilité profonde », un bac qui ne serait pas une « évaluation finale » mais un « tremplin ». Comme on s’y attendait, il existe bien donc un projet ministériel de reforme du baccalauréat. Que doit-on entendre derrière ces déclarations, si le ministre dit vouloir garantir un débat ouvert, les propositions du can- didat Macron cadrent et veulent limiter la portée du bac. Pour « moderniser » cet examen, les épreuves terminales seraient l imitées à quatre (lesquelles ?), toutes les autres matières seraient évaluées en contrôle continu. Quand nous savons ce que vivent nos collègues, de langues en particulier, avec les évaluations en cours de formation ou en contrôle continu, nous avons tout à craindre de tels nouveaux dis- positifs ! Il ne s’agit pas de jouer au mammouth ! Mais, quoi qu’en dise le ministre, le bac comme premier grade universitaire risque d’être remis en cause s’il ne peut plus assurer la possibilité de s’inscrire dans le supérieur. Or, faire du contrôle continu la norme d’évaluation viderait le bac de sa dimension nationale et le viderait de son sens. Les épreuves terminales, nationales et anonymes sont les seules à pouvoir garantir une forme de justice sociale en déconnectant l’évaluation de la supposée qualité de l’établissement d’origine des candidats. Elles fixent aussi un horizon commun qui oblige à mettre en place les mêmes pro- grammes scolaires, et visent la maîtrise de méthodes de travail et d’exercices identiques pour tous les élèves, y compris dans les établissements les plus défavorisés. Le bac a toujours du sens pour peu que tout soit mis en œuvre pour en assurer son bon déroulement !

Fabienne Langoureau

Autres articles de la rubrique Année 2017-2018