Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un film de Yorgos Lanthimos ( Grèce)

« Alps » Sortie en salles le 27 mars 2013

Alps est le nom d’une société secrète qui propose ses services en diverses circonstances mais plus spécialement au moment du décès d’un proche.

Alps est-elle basée sur un principe d’humanisme, est-elle une aide envers son prochain dénuée de tout intérêt quel qu’il soit ? S’agit-il d’une secte à l’affût d’individus en situation de fragilité ? Existe-t-elle pour tromper la mort ou pour tromper la vie ?

La société a un chef du nom de « Mont-Blanc », sorte d’émule de Bruce Lee auquel chaque membre doit obéissance et dont le rôle est de faire respecter les 15 règles sur lesquelles s’appuie le fonctionnement général.

Pour faire partie d’Alps, il faut avoir au moins quatorze ans, passer le test imposé par le club de gymnastique, à aucun moment ne parler de ses activités à un non-membre, être capable de composer des expressions faciales convaincantes (savoir exprimer la tristesse, le bonheur, le désespoir), avoir des connaissances de base en psychologie et sociologie etc...

Lorsqu’on se trouve face aux images de «  Alps » on est en droit de se dire que la relève de Thèo Angélopoulos n’est pas prête d’être assurée.

De ce désordre d’images et d’idées, saupoudré d’un zeste de prétention et dans tous les cas, d’une ambition artistique surdimensionnée, il résulte un « film(?) » confus, une suite de scènes de préférence obscures derrière lesquelles pourraient peut-être se cacher les signes d’un chef-d’œuvre à découvrir. Qui sait ?

Non pas dans l’immédiat, mais quand les esprits se seront assez ouverts, quand ils seront dignes d’accéder à la force d’une œuvre provisoirement hermétique.

Le film de Yorgos Lanthimos est illisible et sa construction pousse à extrapoler. Son inconsistance est telle, son contenu narratif d’un tel flou, qu’ils finissent par pousser à la curiosité.

A propos de son film, le réalisateur livre quelques conseils au futur spectateur  : "Alps" est construit de manière à se révéler très progressivement. Le mieux est de tout y découvrir par soi-même, quitte à se rendre compte de certaines choses bien après la fin de la projection.

Qu’on se le dise !

Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « Manifesto »
    « Manifesto » réunit des manifestes futuriste, dadaïste, situationniste ainsi que les pensées d’artistes, d’architectes, de danseurs et de cinéastes à travers différents personnages incarnés par une... Lire la suite (21 mai)
  • « Le cerveau des enfants »
    « Nombre de nos contemporains sont totalement déconnectés de leur être profond et survivent plus qu’ils ne vivent. Il me semble donc essentiel de comprendre le fonctionnement du cerveau pour apprendre... Lire la suite (20 mai)
  • « Le ciel étoilé au-dessus de ma tête »
    Bruno a connu un beau succès de librairie avec son premier roman. Mais depuis, vingt ans ont passé sans qu’il ait pu retrouver la notoriété. Il a maintenant cinquante ans, il est célibataire, n’a... Lire la suite (20 mai)
  • « Manhattan stories »
    Au cours d’une même journée à Manhattan, les déboires de cinq personnes. Cinq histoires individuelles qui ne se chevauchent jamais. Benny, grand amateur de vinyles collectors doit récupérer un... Lire la suite (19 mai)
  • « Plaire, aimer et courir vite »
    Au cours d’un déplacement professionnel à Rennes, Jacques, écrivain, la quarantaine et atteint du sida rencontre Arthur, vingt deux ans. Ils se plaisent et tout les pousserait à s’aimer si Jacques, à... Lire la suite (14 mai)