Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un film de Julien Paolini (France – Italie)

« Amare Amaro » Sortie en salles le 19 février 2020.

Gaetano, la trentaine est un jeune homme taciturne. Il a succédé à son père dans la boulangerie familiale depuis que celui-ci a cessé ses activités. Même si son pain est très apprécié par la clientèle, Gaetano qui est d’origine française, n’a jamais été totalement intégré par la communauté sicilienne.

Lorsque son frère aîné décède au cours d’un acte de vengeance qui coûte, par ricochet, la vie à deux habitants du village dont le curé, les officiels locaux refusent qu’il soit enterré au cimetière du village, auprès de sa mère, ainsi que le souhaite Gaetano.

Un village qui vit tout entier sous l’autorité d’Enza la maire du village qui veille à ce que les traditions, même si elles sont ancestrales, soient respectées et qui se comporte en ce sens sur la base de méthodes digne d’une baronne de la pègre.

Ainsi, les gens considérés comme étant de mauvaise nature ne peuvent avoir une place au cimetière auprès des honnêtes citoyens.

Qu’adviendra-t-il dès lors de la dépouille du frère de Gaetano ?

D’autant que celui-ci a pris la décision que coûte que coûte, son frère aîné serait enterré comme il en a décidé, auprès de leur mère.

Avec la complicité d’Anna sa fiancée qui n’est autre que la fille d’Enza, il va mener son projet quitte à mettre en danger sa propre personne et la vie de ses proches.

Cinéma : Amare Amaro

A Palerme, les récits d’Homère - ici le mythe antique d’Antigone- peuvent s’appliquer aux nouvelles légendes urbaines.

Le combat qu’engage Gaetano avec Enza, aussi déterminé soit-il, est un bras de fer qui semble opposer des forces inégales.

Le film de Julien Paolino est le récit de ce combat sur fond d’une chronique villageoise marquée par la domination d’un pouvoir totalement aveuglé par le respect de traditions obsolètes mais que chacun considère comme un élément essentiel sur lequel repose l’édifice.

Le contexte de ce récit aride, une île qui semble coupée du monde et que la rigidité des comportements isole doublement, amplifie le sentiment d’enfermement.

L’obstination de Gaetano à donner la vraie sépulture à la dépouille de son frère apparaît comme une sorte de sursaut de liberté dans un monde verrouillé.

Bien que sa mère soit sicilienne, Gaetano, son père et son frère ont été toujours relégués à l’état d’étrangers et s’ils ont été jusque là tolérés par la communauté de l’île, le crime commis vient confirmer que tout ce qui touche à leur présence est de mauvaise nature.

« Amare Amaro  » est un film aride qui revisite le mythe d’Antigone dans le contexte extrême du carcan des traditions basée sur des règles de morale et qui, pour être obsolètes, n’en sont pas moins profondément enracinées.

La force du film est double. Elle est dans le traitement du sujet. Elle est dans le cadre particulier de cette île ouverte sur la mer et cadenassée par les mentalités.

Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « Voir le jour »
    Jeanne est auxiliaire de santé dans une maternité de Marseille. Avec ses collègues, elles se battent avec un emploi du temps surchargé afin de faire face du mieux qu’elles peuvent à l’accueil et à la... Lire la suite (10 août)
  • « Dawson City, le temps suspendu »
    C’est dans cette petite ville canadienne, à 500 kilomètres au sud du cercle polaire, que le conducteur d’une pelleteuse a mis au jour en 1978, lors de travaux pour un centre de loisirs, des boîtes... Lire la suite (2 août)
  • « Les Grands voisins. La cité rêvée »
    Maël est un artiste peintre sans papiers, Adrien est luthier et musicien. Eux et d’autres résidents de tous crins et venus de tous les horizons ont donné naissance à une utopie moderne en plein cœur... Lire la suite (14 mai)
  • « The room »
    Kate, elle traductrice et Matt artiste peintre, un couple de trentenaires dans l’impossibilité d’avoir un enfant, lassés d’une existence citadine s’installent dans une maison isolée qu’ils ont achetée... Lire la suite (14 mai)
  • « Benni »
    Benni est une fillette de dix ans enfermée depuis sa petite enfance dans un état d’ instabilité, une suractivité permanente et des accès de violence qu’elle ne parvient pas à contenir. Prise en charge... Lire la suite (17 mars)