Actualité théâtrale

Au théâtre Essaïon - Paris

« Angela for ever » jusqu’au 23 janvier 2010

Une femme, seule en scène, interprète une chanson d’amour en s’accompagnant à la harpe. Mais ce n’est pas à un récital de musique que l’on est venu assister. Sophie Bonduelle se met à parler à sa harpe, Angela, tout en la caressant et c’est un duo d’amour qui s’instaure. C’est aussi une relation de vieux couple où l’on s’exaspère parfois de toujours devoir exister avec l’autre. Tout en jouant, et avec quel talent, Sophie la harpiste reproche à sa harpe d’occuper trop de place. Que n’a-telle choisi une flûte ! Elle l’insulte parfois, lui rappelle qui est le maître. Mais que d’amour aussi. C’est par elle qu’elle a rencontré son amoureux, le flûtiste, et c’est sa harpe qu’elle a préférée, quand il a fallu choisir entre lui et elle, parce qu’il n’y avait pas de place pour les deux.
Sur un texte écrit par Michèle Ressi, Sophie la harpiste joue de son instrument, lui parle et nous conte des moments de sa vie où Angela impose sa présence. Mais il arrive qu’Angela à son tour se rebelle, soit jalouse, fasse grève. Cela devient d’autant plus drôle que Sophie Bonduelle est dotée d’un humour fin, occupe bien l’espace (réduit !) que lui laisse sa harpe, chante et sait faire vivre une galerie de personnages, pour certains hauts en couleurs. Le choix des morceaux interprétés, Mozart, Haendel et Bach en particulier, participe au plaisir et la Moldau devient au fil de l’histoire, la chanson titre d’ « Angela for ever ».
Micheline Rousselet

Théâtre Essaïon / salle Cabaret
6 rue Pierre au lard
75 004 Paris
les mercredis et jeudis du 4 au 26 novembre 2009 à 20h
du mercredi au samedi du 2 décembre 2009 au 23 janvier 2010 à 20h.
Réservations (partenariat Réduc’snes = tarifs réduits sur présentation de la carte Snes mais sur réservation impérative) : 01 42 78 46 42
www.essaïon.com

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « La famille royale »
    Inspirée du roman éponyme de William T. Vollmann, cette vaste fresque dresse le portrait d’une Amérique coupée en deux, le monde des affaires, du show-business, des casinos et de la finance d’un côté,... Lire la suite (16 octobre)
  • « La danse de mort » d’August Strindberg .
    Dans une citadelle, sur une île de garnison, vivent reclus dans un décor gris un officier intègre et autoritaire et sa femme, Alice, une ancienne actrice qui a laissé derrière son passé et dont les... Lire la suite (13 octobre)
  • « La mort de Tintagiles »
    « La mort est une force extérieure qui empêche tout mouvement qui s’oppose à elle. L’amour est une force intérieure qui incite à agir contre la mort ». Le texte de Maurice Maeterlinck, conte initiatique... Lire la suite (10 octobre)
  • « Mme Klein »
    À Londres en 1934, Mélanie Klein, que l’on peut considérer comme l’une des premières psychanalystes pour enfant dans les années 1920, vient d’apprendre la mort de son fils Hans à Budapest. Naturalisée... Lire la suite (9 octobre)
  • « Non, c’est pas ça ! (Treplev Variations) »
    Ils sont trois sur scène, une femme et deux hommes, ils devaient être treize et jouer La mouette , mais l’un d’eux, le metteur en scène probablement, s’est suicidé. Ils ont décidé de continuer le... Lire la suite (7 octobre)