Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un film de Pippo Mezzapesa (Italie)

"Annalisa" Sortie en salles le 1er août 2012.

Rien ne prédisposait Veleno surnommé "Poison" et Zazà, deux adolescents d’une quinzaine d’années à devenir des amis.

Ni leurs personnalités contrastées, ni leurs origines sociales.

Veleno est le fils d’un notable de la ville et Zazà, une petite frappe des quartiers populaires, de cette "racaille" réputée peu fréquentable.

Ils auront eux-mêmes, chacun à sa façon, lutté contre leur attirance réciproque, cette espèce de magnétisme qui en a fait les admirateurs secrets l’un de l’autre.

Velano éprouve le désir de se "salir", de se laisser blesser par la vie et de connaître les plaisirs dont son éducation l’a privé. Zazà, issu d’une famille de criminels et de dealers, rêve d’un destin qui l’élèverait.

Passionné de football, il caresse l’espoir d’être repéré par les sélectionneurs de la Juve de Milan.

En attendant, il est le meilleur élément du Cosmica Football Club, l’équipe locale dont Velano finira par faire partie, un peu malgré lui, en qualité de gardien de but.

Partie sur une base de méfiance et d’hésitations, la sincérité de cette amitié les amènera à une relation forte et qui résistera aux épreuves de la jalousie, quand apparaîtra dans leur vie la troublante Annalisa, sorte de madone vénéneuse ou pure, chargée de sensualité et de mystère.

Mais leur attirance pour la jeune fille qui donne sa préférence à des hommes plus âgés, ne parviendra pas à mettre à mal leur amitié et à les placer en situation de rivalité.

Ces destins se croisent dans un village du sud de l’Italie, touché de plein fouet par la vague de l’industrialisation et qui sera, quelques années plus tard, délaissé, abandonné à lui-même.

Le bleu du ciel et celui de la mer y sont troublés par des nuages menaçants, couleur de rouille.

"Annalisa" est un film rugueux dont le récit, magnifiquement construit, constitué de courtes séquences parfois tronquées, ressemble à son personnage féminin au visage d’ange dont les signes de pureté cachent un fort désarroi et les dérives refuge..

"Annalisa" est également tout le contraire, un film d’une grande douceur, d’une grande tendresse qui se niche au détour des élans et des troubles passionnels des deux adolescents, personnages attachants égarés dans leurs contradictions.

Veleno, Zazà, Annalisa ou le coach de l’équipe de foot Cenzoum sont des personnages de chair et de rêves qui, marqués par la vie, ne perdent jamais leur capacité d’émerveillement et d’émotion même si la peur de se perdre prend parfois le pas sur leur joie de vivre.

La film de Pippo Mezzapesa fait avec autant de délicatesse que de cruauté, le portrait d’une adolescence qui, dans la confusion des sentiments, construit vaille que vaille, un futur hasardeux et problématique.

Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « La bonne réputation »
    Sofia appartient à la haute bourgeoisie locale. En ce début des années 80, elle mène une vie de luxe et d’oisiveté et ne se préoccupe que de futilités. Les échanges superficiels avec ses amies tout aussi... Lire la suite (15 octobre)
  • « L’angle mort »
    Bébé déjà, Dominick disparaissait mystérieusement de la vue de ses proches. Adulte, le pouvoir de se rendre invisible existe toujours mais il ne s’en sert pas beaucoup. Pire, il a fait de son pouvoir... Lire la suite (14 octobre)
  • « Warrior women »
    « Warrior women » dresse le portrait d’une grande dame des luttes indiennes-américaines, Madonna Thunder Hawk. Le film retrace sa vie de militante, de son éveil politique à la fin des années soixante... Lire la suite (13 octobre)
  • « Martin Eden »
    Martin Eden, un jeune marin voué à ne jamais quitter le milieu prolétaire qui est le sien va, grâce à sa nature curieuse et ambitieuse et au bénéfice de rencontres favorables, voir se dessiner une... Lire la suite (13 octobre)
  • « Mathias et Maxime »
    Mathias et Maxime sont deux amis d’enfance. Leurs rapports amicaux et limpides ne sont menacés d’aucun changement jusqu’au jour où, pour les besoin d’un court métrage amateur, on leur demande de jouer... Lire la suite (12 octobre)