Actualité théâtrale

Jusqu’au 27 août au Lucernaire

« Anne Baquet, soprano en liberté » Réduc’Snes

Une soprano à la voix magnifique, c’est ce qu’on attend, mais quand en plus elle est rieuse, joueuse, sensuelle, bourrée d’énergie et d’humour et qu’elle forme un duo très drôle avec sa pianiste Claude Collet, on en redemande. Anne Baquet avait déjà enthousiasmé le public du Lucernaire en 2015 avec son spectacle Je ne veux pas chanter . Elle y revient avec des chansons où se mêlent tendresse et rires, espièglerie et sensualité. Les chansons sont signées François Morel, Jacques Prévert, Georges Moustaki, Marie-Paule Belle, on entend aussi des airs de Gounod et Rachmaninoff, sans oublier une incursion du côté des Beatles et Freddie Mercury, le tout arrangé pour en faire un festin délicieux.

Théâtre ; Anne Baquet

La mise en scène d’Anne-Marie Gros joue de la drôlerie. Il faut voir cette jolie blonde qu’est Anne Baquet, revêtue d’un tablier à carreaux, jouer et chanter les grands-mères indignes, tout en épluchant des patates, pour comprendre qu’une soprano peut aussi être comédienne. Elle peut être séductrice, voluptueuse « qu’est-ce que j’suis bien dans ma baignoire quand j’suis tout’ nue », ironique ou s’interroger sur l’amour qui n’est plus. Elle peut rechercher la note au point de faire fuir la pianiste éperdue ou caresser le public avec les paroles coquines de Philippe Decamp sur une musique de Chopin ( Vertue vertuose ).

Passez un été joyeux en courant écouter Anne Baquet !

Micheline Rousselet

Jusqu’au 9 juillet, du mardi au samedi à 21h, le dimanche à 19h. Du 12 juillet au 27 août du mercredi au samedi à 21h, le dimanche à 19h

Théâtre du Lucernaire

53 rue Notre Dame des Champs, 75006 PARIS

Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) : 01 45 44 57 34

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Féministe pour homme »
    Noémie de Lattre n’a pas attendu l’affaire Weinstein et me-too pour parler des femmes et du féminisme dans ses pièces et dans son livre. Et sur ce sujet son spectacle, qui tient du théâtre, du cabaret... Lire la suite (6 décembre)
  • « Trois femmes (l’échappée) »
    Joëlle, tout juste diplômée « auxiliaire de vie », vient d’être embauchée comme gardienne de nuit par la fille de la vieille et très riche Madame Chevalier. Celle-ci en vieille dame acariâtre qui n’a... Lire la suite (3 décembre)
  • « Dark circus »
    Quel étrange cirque où l’acrobate tombe, où l’homme canon s’envole au-dessus de l’Afrique pour ne plus réapparaître, où le manche d’une guitare devient un dompteur que le lion s’empresse de dévorer et où le... Lire la suite (3 décembre)
  • « Féminines »
    Après Hors la loi, où elle s’attachait à l’histoire des femmes jugées pour avortement à Bobigny dont le procès avait ouvert la voie à la loi légalisant l’avortement, la jeune autrice et metteuse en scène... Lire la suite (2 décembre)
  • « Féminines »
    Après Hors la loi, où elle s’attachait à l’histoire des femmes jugées pour avortement à Bobigny dont le procès avait ouvert la voie à la loi légalisant l’avortement, la jeune autrice et metteuse en scène... Lire la suite (2 décembre)