Actualité théâtrale

Jusqu’au 27 août au Lucernaire

« Anne Baquet, soprano en liberté » Réduc’Snes

Une soprano à la voix magnifique, c’est ce qu’on attend, mais quand en plus elle est rieuse, joueuse, sensuelle, bourrée d’énergie et d’humour et qu’elle forme un duo très drôle avec sa pianiste Claude Collet, on en redemande. Anne Baquet avait déjà enthousiasmé le public du Lucernaire en 2015 avec son spectacle Je ne veux pas chanter . Elle y revient avec des chansons où se mêlent tendresse et rires, espièglerie et sensualité. Les chansons sont signées François Morel, Jacques Prévert, Georges Moustaki, Marie-Paule Belle, on entend aussi des airs de Gounod et Rachmaninoff, sans oublier une incursion du côté des Beatles et Freddie Mercury, le tout arrangé pour en faire un festin délicieux.

Théâtre ; Anne Baquet

La mise en scène d’Anne-Marie Gros joue de la drôlerie. Il faut voir cette jolie blonde qu’est Anne Baquet, revêtue d’un tablier à carreaux, jouer et chanter les grands-mères indignes, tout en épluchant des patates, pour comprendre qu’une soprano peut aussi être comédienne. Elle peut être séductrice, voluptueuse « qu’est-ce que j’suis bien dans ma baignoire quand j’suis tout’ nue », ironique ou s’interroger sur l’amour qui n’est plus. Elle peut rechercher la note au point de faire fuir la pianiste éperdue ou caresser le public avec les paroles coquines de Philippe Decamp sur une musique de Chopin ( Vertue vertuose ).

Passez un été joyeux en courant écouter Anne Baquet !

Micheline Rousselet

Jusqu’au 9 juillet, du mardi au samedi à 21h, le dimanche à 19h. Du 12 juillet au 27 août du mercredi au samedi à 21h, le dimanche à 19h

Théâtre du Lucernaire

53 rue Notre Dame des Champs, 75006 PARIS

Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) : 01 45 44 57 34

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Les enfants de la manivelle »
    Dans la grande foire qu’est devenu le festival « off » d’Avignon, il y a des pépites à découvrir, des moments rares de spectacle vivant inoubliable. Nous en avons évoqué quelques-uns avant de les... Lire la suite (18 juillet)
  • « Croustilleux La Fontaine »
    La Fontaine n’a pas écrit que des fables devenues, à juste titre, monument national et dont on ne cesse de pointer les visées morales plus complexes qu’il n’y paraît au premier abord. Rappelant que «... Lire la suite (8 juillet)
  • Le maître et Marguerite
    Nous avions présenté cette pièce ici : « Le maître et Marguerite » Vous pourrez la retrouver en Avignon, dans le OFFLire la suite (7 juillet)
  • Kiki, le Montparnasse des années folles
    Cette pièce est reprise au théâtre du Ranelagh, 5 rue des Vignes, 75016 Paris. Jusqu’au 29 juillet du mercredi au samedi à 20h30, le dimanche à 17h. retrouvez la critique ici : « Kiki »... Lire la suite (7 juillet)
  • « Convulsions »
    Convulsions revisite un épisode de la tragédie de Sénèque, Thyeste . Atrée et Thyeste ont assassiné leur demi-frère, après lui avoir infligé des tortures terrifiantes. La barbarie gagne la relation... Lire la suite (6 juillet)