Actualité théâtrale

jusqu’au 11 février à l’Atalante, à Paris

Antigone, de Sophocle Mise en scène de René Loyon

Nul n’ignore l’histoire d’Antigone qui s’oppose à la décision politique du Roi de Thèbes pour obéir à un devoir sacré, donner une sépulture à son frère. Mais la pièce de Sophocle va bien au-delà de la justification de la résistance à un pouvoir injuste. Elle interroge aussi la relation entre les vivants et les morts et insiste sur la présence irréductible des morts dans notre vie. A travers le refus de se soumettre d’Antigone se joue l’opposition du féminin et du masculin, de la jeunesse et de l’âge mûr, de l’individu et du collectif, des hommes et des dieux.
La traduction de Florence Dupont donne à la pièce une actualité en même temps qu’une dimension hors du temps qui accentue l’émotion que ressent le spectateur. Pour renforcer cet aspect universel, René Loyon a choisi de faire jouer la pièce en costume moderne, en l’absence de tout décor, avec juste un éclairage crépusculaire. On n’oublie pas les références mythologiques, mais privé de tout pathos déclamatoire le texte renvoie aux questions essentielles. Créon, que joue René Loyon, n’est plus seulement un tyran, il acquiert une humanité profonde dans sa douleur. La douleur d’Antigone (lumineuse Marie Delmarès) éclate face au sort qui lui est promis, mais elle est portée par un devoir sacré. Les acteurs sont parfaits. Il faut courir voir cette pièce.
Micheline Rousselet

Théâtre de l’Atalante, 10 Place Charles Dullin, 75018 Paris
Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits mais sur réservation impérative) : 01 46 06 11 90
Lundi, mercredi, jeudi, vendredi, samedi à 20h30, dimanche à 17h. Relâche le mardi
http://latalante.theatre.free.fr

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « La mégère apprivoisée »
    Un jeune homme Lucentio arrive à Padoue avec son valet, aperçoit une jeune fille fort jolie et en tombe amoureux. Mais le père de Bianca a décidé qu’elle ne pourrait se marier que lorsqu’un mari se... Lire la suite (24 janvier)
  • « Dom Juan ou le festin de pierre »
    Une adaptation du mythe de Don Juan et du texte de Molière d’une originalité et d’une force qui éveillent la réflexion et l’émotion. Même si Don Juan est un séducteur habile, il est loin de n’être que... Lire la suite (23 janvier)
  • « Comparution immédiate II : une loterie nationale ? »
    Plusieurs pièces se sont attachées ces derniers mois au spectacle des prétoires. Ce qui s’y passe ressemble souvent à du théâtre, les prévenus comme les avocats, le procureur et les juges se mettant en... Lire la suite (21 janvier)
  • « Le reste vous le connaissez par le cinéma »
    Présentée en juillet dernier au festival d’Avignon, cette version contemporaine des Phéniciennes d’Euripide, écrite par l’auteur britannique Martin Crimp et mise en scène par Daniel Jeanneteau, est... Lire la suite (20 janvier)
  • « Une histoire d’amour »
    Justine sort d’une histoire d’amour avec un garçon et tombe amoureuse de Katia, un amour brûlant. Justine veut un enfant, Katia trop blessée par la vie est très réticente. L’enthousiasme de Justine... Lire la suite (19 janvier)