Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un film de Basil Da Cunha (Suisse – Portugal)

"Après la nuit" Sortie en salles le 5 mars 2014.

Sombre est un garçon solitaire et nocturne. Il vit dans une cave avec, pour seul compagnon Dragon, un caméléon. La seule visite qu’il tolère dans son antre est celle d’une petite fille du voisinage.

La nuit, Sombre erre dans les rues du bidonville créole de Lisbonne. Il tente vaille que vaille de réunir la somme d’argent qu’il doit à un chef de gang local de plus en plus menaçant.

Pour parvenir à honorer cette dette, il accepte de participer à un casse. Mais l’affaire tourne mal et le recours aux conseils d’un sorcier vaudou ne parviendra pas à l’extraire du guêpier où il est englué.

Le bidonville de Reboleira à la périphérie de Lisbonne est un quartier dur mais également un îlot de liberté, une sorte de village où tout le monde se connaît, non sans chaleur humaine.

La culture créole cap-verdienne y est très présente.

C’est dans ce quartier que Basil Da Cunha a échoué quand il est arrivé à Lisbonne. Il s’y est fait de nombreux amis grâce au rap. Avec certains d’entre eux, il a créé une équipe de cinéma et réalisé, dans un premier temps, trois courts métrages.

Lorsque son projet de long métrage a échoué, il a pris avec eux et avec deux techniciens professionnels (chef op et ingénieur du son) la décision de tourner un petit film improvisé sur le quartier.

Avec le temps, ce petit film est devenu un long et c’est ainsi que s’est fait "Après la nuit" qui s’est retrouvé au Festival de Cannes dans la sélection de la "Quinzaine des réalisateurs".

Basil Da Cunha définit son film comme un film de genre dans un univers réaliste.

Il vaut pour l’atmosphère qui s’en dégage, son côté légèrement décalé, pour sa partie documentaire sur ce quartier de Lisbonne et sur la faune qui y réside.

Ce film, trouble, n’est pas sans charme. En tous cas, il témoigne du plaisir que le réalisateur a pris à baigner dans un endroit qui lui est familier et de sa sympathie pour ses habitants.

Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « La bonne réputation »
    Sofia appartient à la haute bourgeoisie locale. En ce début des années 80, elle mène une vie de luxe et d’oisiveté et ne se préoccupe que de futilités. Les échanges superficiels avec ses amies tout aussi... Lire la suite (15 octobre)
  • « L’angle mort »
    Bébé déjà, Dominick disparaissait mystérieusement de la vue de ses proches. Adulte, le pouvoir de se rendre invisible existe toujours mais il ne s’en sert pas beaucoup. Pire, il a fait de son pouvoir... Lire la suite (14 octobre)
  • « Warrior women »
    « Warrior women » dresse le portrait d’une grande dame des luttes indiennes-américaines, Madonna Thunder Hawk. Le film retrace sa vie de militante, de son éveil politique à la fin des années soixante... Lire la suite (13 octobre)
  • « Martin Eden »
    Martin Eden, un jeune marin voué à ne jamais quitter le milieu prolétaire qui est le sien va, grâce à sa nature curieuse et ambitieuse et au bénéfice de rencontres favorables, voir se dessiner une... Lire la suite (13 octobre)
  • « Mathias et Maxime »
    Mathias et Maxime sont deux amis d’enfance. Leurs rapports amicaux et limpides ne sont menacés d’aucun changement jusqu’au jour où, pour les besoin d’un court métrage amateur, on leur demande de jouer... Lire la suite (12 octobre)