Actualité théâtrale

jusqu’au 13 janvier

"Arsène Lupin banquier" à l’Athénée Théâtre Louis-Jouvet – partenaire Réduc’snes

Arsène Lupin, s’il a inspiré de nombreux cinéastes et pas des moindres, des réalisateurs de télévision, a aussi intéressé les auteurs de livrets d’opérette. Maurice Leblanc et Francis de Croisset le font débuter sur les planches, au Théâtre de l’Athénée en 1908. En 1930, Albert Willemetz, ami de Maurice Leblanc l’imagine en banquier, confie le rôle du gentleman cambrioleur au célèbre Koval et celui de son comparse à un jeune comédien nommé Jean Gabin.
La compagnie Les Brigands qui avaient donné sur la scène de l’Athénée Louis Jouvet "Ta bouche" et "Toi, c’est moi", boucle avec "Arsène Lupin banquier" (mise en scène Philippe Labonne) une trilogie consacrée au parolier Albert Willemetz. Marcel Lattès, l’un des meilleurs compositeurs avec lequel il a travaillé déclarait, le 7 mai 1930 lors de la création de l’opérette au Théâtre de Bouffes Parisiens : "J’ai essayé d’unir dans ma partition la formule française de Messager, Reynaldo Hahn, Maurice Yvain à celle des Anglo-Américains. Y aurai-je réussi ? Moi qui n’avais jamais eu peur d’Arsène Lupin, me voilà tout tremblant devant lui".
La Compagnie Les Brigands est depuis cinq saisons sur la scène de l’Athénée avec Offenbach, la Belle époque et l’entre deux guerres avec Ta bouche de Maurice Yvain, Toi, c’est moi de Moïse Simons ou Chonchette de Claude Terrasse.
Le premier spectacle de la Compagnie date de 2001. Il s’agissait de Barbe-Bleue, un Offenbach inconnu, mis en scène par Stéphane Druet et dirigé par Benjamin Lévy.
Marcel Lattès né à Nice en 1886 et mort à Auschwitz en 1943, disciple d’Alain Messager a crée avec Albert Willemetz deux grands succès : Le diable à Paris en 1927 et, peu de temps après, Arsène Lupin banquier. Au moment du déclin de la comédie musicale, il se replie vers la musique de films où il a eu comme interprète Arletty.
Arsène Lupin Banquier peut convenir à un public de grands collégiens et lycéens pour une initiation à un genre désuet mais plein d’humour, de malice et de charme et dans tous les cas à découvrir. Francis Dubois

Athénée Théâtre Louis-Jouvet,
Square de l’Opéra Louis-Jouvet, 7 rue Boudreau 75 009 Paris
Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits mais sur réservation impérative) : 01 53 05 19 19 – www.athenee.theatre.com

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Une des dernières soirées de carnaval »
    Goldoni écrit cette pièce alors qu’il s’est décidé à quitter Venise, sa ville qu’il aime tant et qui l’a tant inspiré. Il est lassé de la guerre d’usure que mènent ceux qui, à la suite du Comte Gozzi,... Lire la suite (11 novembre)
  • « Une bête ordinaire »
    Elle a sept ans et demi, des seins comme des clémentines et l’impression qu’une bête sauvage lui crève le ventre. Elle a fait du garage à vélo de l’école sa cabane et y invite des petits garçons à toucher... Lire la suite (8 novembre)
  • « Le présent qui déborde »
    Après Ithaque , Christiane Jatahy continue à voyager dans l’Odyssée pour y trouver ce que ce poème vieux de 3000 ans nous dit du monde où nous vivons. Nous avions été peu convaincus par Ithaque où... Lire la suite (7 novembre)
  • « Tigrane »
    Tigrane disparaît un jour. On ne retrouve sur la plage que son skate et une bombe de peinture. Dans notre pays où l’école ne réussit pas à assurer une véritable égalité des chances, Tigrane semblait mal... Lire la suite (6 novembre)
  • « Place »
    De Place , couronnée par le prix du jury et le prix des lycéens au festival Impatience 2018, Tamara Al Saadi, son auteur dit : « la pièce est née de la nécessité de parler de ce sentiment qu’éprouvent... Lire la suite (6 novembre)