Enseignements artistiques

Arts : programmes du lycée publiés

ENSEIGNEMENTS ARTISTIQUES, programmes d’option et de spécialité, classes de seconde et première.

Les programmes ont été publiés. Quelques amendements proposés par le SNES-FSU ont été intégrés. Nos critiques ou propositions ont porté essentiellement sur les arts plastiques, la musique et l’histoire des arts.
Nous affinons nos analyses pour une mise en ligne prochaine en lien avec les retours des collègues. N’hésitez pas à nous envoyer votre appréciation et vos éventuels questionnements. contenus@snes.edu

Lors de la consultation du SNES-FSU sur les projets de programmes, les critiques essentielles des collègues ont porté davantage sur les conditions faites aux enseignements artistiques dans la réforme du Lycée que sur les contenus eux-mêmes.

Les SNES-FSU a formulé des inquiétudes fortes autour du maintien des options et spécialités artistiques dans le cadre de la réforme du Lycée, de leur financement et de la carte des formations (spécialités et options) dès le début des audiences au ministère. Il a demandé des possibilités de dérogation pour les élèves qui souhaiteraient suivre un enseignement artistique au lycée et une valorisation autre qu’un coefficient 2 pour l’option facultative (qui en deçà de leur prise en compte actuelle).

Bilan à ce jour :
Des spécialités artistiques et des options ne sont pas maintenues partout. Un bilan est en train d’être fait académie par académie. Le coefficient 2 pour les options artistiques a été maintenu et n’est pas incitatif pour les élèves : il faudrait un coefficient 8 pour retrouver le poids actuel des options ; le coefficient 3 affecté aux langues anciennes sur décision du ministre a recueilli un avis négatif au Conseil supérieur de l’éducation, et malgré cela le ministre a persisté dans sa volonté de différencier les options.
Le texte a été publié au journal officiel

Par ailleurs, la suppression des enseignements d’exploration couplée à des suppressions de spécialité et/ou d’options risque de conduire de nombreux collègues à devoir faire un complément de service en collège.

Voir ici des outils pour la mobilisation  : https://www.snes.edu/Reformes-s-informer-et-agir.html

La réforme du lycée renforce la concurrence entre les établissements, les enseignements et les enseignants.
La marge horaire dont l’usage est laissé aux établissements sera l’un des instruments de cette détérioration des conditions de travail.
Cette marge est censée servir à financer une multitude d’enseignements et de dispositifs : options, dédoublements, l’AP… C’est une marge à tout faire ! On trouvera ici un tableur qui permet d’évaluer les effets des répartitions horaires de ces dotations d’autonomie soumises aux arbitrages locaux :
https://www.snes.edu/2-4-5-Reforme-du-lycee-user-la-marge-infernale.html

Les lycées ruraux, les petits établissements ou les moins favorisés socialement ne pourront pas assurer le maximum de possibilités de parcours. Pour enrichir sa formation, le lycéen sera condamné à aller voir ailleurs pour une partie de ses enseignements, dans un autre lycée, en visio-conférences ou au CNED. Certaines spécialités sont affichées comme implantées dans un lycée alors que les cours auront lieu ailleurs : https://www.snes.edu/Specialites-et-options-effets-d-annonce-et-de-seuils.html

Autres articles de la rubrique Enseignements artistiques

Dans la rubrique Education musicale et arts plastiques

  • Projets de programmes d’arts plastiques
    Les nouveaux projets de programmes seront présentés début octobre en CSE. Voici un première analyse rapide. L’appellation arts plastiques et visuels : Pourquoi ce terme ? Du cycle 2 jusqu’à la... Lire la suite (Septembre 2015)

Dans la rubrique actualités

Dans la rubrique Actualité des enseignements artistiques