Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un film de Daniel Ribeiro (Brésil)

"Au premier regard" Sortie en salles le 23 juillet 2014.

Leonardo est aveugle de naissance. A quinze ans, il aimerait bien échapper à la vigilance étouffante de sa mère, aller étudier à l’étranger et enfin, avoir une petite amie.

Giovanna est peut-être bien amoureuse de lui mais ils se connaissent depuis la petite enfance et il la considère comme sa sœur.

Un jour, un nouvel élève arrive dans la classe. Gabriel est un garçon doux et attentif aux autres et bientôt, sa présence prend le pas sur celle de Giovanna.

Les deux adolescents se rapprochent l’un de l’autre chaque jour un peu plus jusqu’au jour où, au cours d’une fête, ils échangent un baiser.

Le film de Daniel Ribeiro dresse le portrait d’un adolescent qui découvre sa sexualité et pas seulement son orientation sexuelle, qui fait l’expérience d’un premier amour, des premières vibrations du désir.

Son handicap lui permet-il de faire le vrai choix ?

Il connaît trop Giovanna pour qu’elle puisse jouer auprès de lui le rôle d’une amoureuse.

Lorsque survient Gabriel, il perçoit de lui les qualités qui lui sont immédiatement accessibles et qui lui permettent d’apprécier la personne.

Pourquoi Leonardo a-t-il jusque-là été l’objet de moqueries souvent cruelles de la part des élèves de sa classe ? Est-ce son caractère bien trempé qui irrite un groupe de garçons à l’affût de nouvelles humiliations envers lui ? Est-ce sa différence ? Est-ce le matériel bruyant qu’il utilise pour prendre les cours en braille qui indispose ?

Gabriel est tout l’inverse des autres garçons de la classe et c’est peut-être à cause du contraste, qu’il séduit Leonardo.

Daniel Ribeiro s’attache minutieusement à son personnage principal et dresse de lui un portrait où apparaissent tous les signes de sa personnalité profonde au moment où son état de non-voyant le prive des moyens essentiels pour se lancer dans une relation amoureuse.

Le regard étant un élément primordial, surtout dans la communauté homosexuelle où le fait de regarder et d’être regardé est important.

Pourtant, il semble que le handicap de Leonardo influence plus l’histoire que son personnage.

Autour de Leonardo, les personnages sont souvent traités à l’emporte-pièce : les parents trop protecteurs, les compagnons de classe cruels, Giovanna trahie par la nouvelle préférence amoureuse de son ami, Gabriel un peu trop parfait…

Le personnage abrupt et douloureux de Leonardo fait tout l’intérêt de ce film sur l’adolescence.

Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « Benni »
    Benni est une fillette de dix ans enfermée depuis sa petite enfance dans un état d’ instabilité, une suractivité permanente et des accès de violence qu’elle ne parvient pas à contenir. Prise en charge... Lire la suite (17 mars)
  • « Le cœur du conflit »
    Un cinéaste japonais et une cinéaste française décident de faire ensemble, non pas un enfant qui serait jeté en pâture à une société offerte à un avenir de plus en plus inquiétant, mais un « enfant... Lire la suite (11 mars)
  • « Femmes d’Argentine »
    En Argentine l’IVG est interdite et les femmes qui la pratiquent clandestinement peuvent encourir des peines de prison si elles sont dénoncées. Toute hospitalisation pour traiter les séquelles d’un... Lire la suite (10 mars)
  • « Trois étés »
    Chaque année, Edgar et Marta qui appartiennent à la classe de la finance du Brésil organisent une grande fête dans la luxueuse résidence d’été qu’ils possèdent près de Rio de Janeiro. La réception est... Lire la suite (9 mars)
  • « La bonne épouse »
    Paulette Van Der Beck est la directrice d’une institution pour jeunes filles dont l’enseignement se résume à faire d’elles de futures parfaites épouses et maîtresses de maison. Ce genre d’établissement... Lire la suite (9 mars)