Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un film de Daniel Ribeiro (Brésil)

"Au premier regard" Sortie en salles le 23 juillet 2014.

Leonardo est aveugle de naissance. A quinze ans, il aimerait bien échapper à la vigilance étouffante de sa mère, aller étudier à l’étranger et enfin, avoir une petite amie.

Giovanna est peut-être bien amoureuse de lui mais ils se connaissent depuis la petite enfance et il la considère comme sa sœur.

Un jour, un nouvel élève arrive dans la classe. Gabriel est un garçon doux et attentif aux autres et bientôt, sa présence prend le pas sur celle de Giovanna.

Les deux adolescents se rapprochent l’un de l’autre chaque jour un peu plus jusqu’au jour où, au cours d’une fête, ils échangent un baiser.

Le film de Daniel Ribeiro dresse le portrait d’un adolescent qui découvre sa sexualité et pas seulement son orientation sexuelle, qui fait l’expérience d’un premier amour, des premières vibrations du désir.

Son handicap lui permet-il de faire le vrai choix ?

Il connaît trop Giovanna pour qu’elle puisse jouer auprès de lui le rôle d’une amoureuse.

Lorsque survient Gabriel, il perçoit de lui les qualités qui lui sont immédiatement accessibles et qui lui permettent d’apprécier la personne.

Pourquoi Leonardo a-t-il jusque-là été l’objet de moqueries souvent cruelles de la part des élèves de sa classe ? Est-ce son caractère bien trempé qui irrite un groupe de garçons à l’affût de nouvelles humiliations envers lui ? Est-ce sa différence ? Est-ce le matériel bruyant qu’il utilise pour prendre les cours en braille qui indispose ?

Gabriel est tout l’inverse des autres garçons de la classe et c’est peut-être à cause du contraste, qu’il séduit Leonardo.

Daniel Ribeiro s’attache minutieusement à son personnage principal et dresse de lui un portrait où apparaissent tous les signes de sa personnalité profonde au moment où son état de non-voyant le prive des moyens essentiels pour se lancer dans une relation amoureuse.

Le regard étant un élément primordial, surtout dans la communauté homosexuelle où le fait de regarder et d’être regardé est important.

Pourtant, il semble que le handicap de Leonardo influence plus l’histoire que son personnage.

Autour de Leonardo, les personnages sont souvent traités à l’emporte-pièce : les parents trop protecteurs, les compagnons de classe cruels, Giovanna trahie par la nouvelle préférence amoureuse de son ami, Gabriel un peu trop parfait…

Le personnage abrupt et douloureux de Leonardo fait tout l’intérêt de ce film sur l’adolescence.

Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « Menina »
    Luisa est une fillette d’une douzaine d’années née en France de parents portugais et qui a du mal à trouver son identité. Elle est d’une étonnante maturité. Elle porte un regard incisif sur le monde... Lire la suite (17 décembre)
  • « La promesse de l’aube »
    Depuis son enfance difficile en Pologne en passant par l’épisode de son adolescence à Nice, le jeune Romain va suivre sa mère le long de son chaotique tracé professionnel. Une mère battante avec... Lire la suite (16 décembre)
  • « La juste route »
    En août 1945, dans un petit village du centre de la Hongrie, chacun se prépare au mariage du fils du notaire. Alors que la bourgade est plongée dans l’effervescence de la noce, débarquent du train,... Lire la suite (15 décembre)
  • « Maria by Callas »
    Quand Maria Callas disait « Il y a deux personnes en moi : Maria et Callas », s’agissait-t-il d’une formule ou au contraire, du fruit d’une vraie réflexion à propos de sa vie ? Le film de Tom Volf... Lire la suite (12 décembre)
  • « Soleil battant »
    Gabriel et Iris, un couple de trentenaires, sont retournés dans la maison familiale au Portugal où ils ont vécu quelques années auparavant, au cours de vacances, un terrible drame qui les a privés à... Lire la suite (12 décembre)