Compte-rendus d’audiences

Audience Manes / Taylor du 12 juin 2018

Mardi 12 juin 2018, le SNES-FSU a été auditionné, comme d’autres organisations syndicales (UNSA, FO, SGEN, SNALC, SNUIPP) par Mme Manes, dans le cadre de la mission que lui a attribuée le Ministre Blanquer.

Mme Manes a rappellé les trois axes de sa lettre de mission :
• bilan du plan de rénovation des LV
• exemples de pratiques pédagogiques
• propositions sur la politique linguistique

Si l’ensemble des organisations syndicales se sont retrouvées sur la question des effectifs et de la nécessité de la formation, le SNES-FSU a porté quelques points spécifiques :

- le plan a permis un rééquilibrage des activités langagières en faveur de l’oral mais les conditions d’enseignement/apprentissage ont été de vraies limites : effectifs, horaires (LV2, horaires globalisés au lycée), bilangues et euros fragilisées par la réforme du collège, diversification malmenée (LV3, LR), ECA au détriment des apprentissages, manque de formation des personnels.

- sur le plan pédagogique, il n’est pas dit que l’approche communicative ait vraiment laissé place à la perspective actionnelle (même si le CECRL ne préconise pas de méthode, contrairement à une certaine lecture abusive de certains IPR).

- face à la place hypercentrale de l’anglais, la question du plurilinguisme se pose : dans le premier degré (privilégier la didactique des langues plutôt que l’anglais ?) et dans le second degré (LV3, bilingues, optionnel sont des leviers de diversification ; or, la réforme en cours du lycée va dans le sens inverse).

- au Bac, la question de la nature et du nombre d’épreuves se pose. Par ailleurs, si le Bac atteste d’un niveau du CECRL, les certifications n’ont pas d’utilité et il n’est pas acceptable qu’elles n’existent que dans 3 langues. Sur les épreuves, n’est-il pas envisageable de mettre en place un oral terminal sur un document inconnu tiré au sort lié à une notion ?

- sur les questions d’équité qui sont nombreuses, l’une d’entre elles consiste à dire que si les bilangues sont bénéfiques pour certain.e.s, elles doivent l’être pour tou.te.s.

A l’arrivée, le SNES-FSU a rappelé que ce qui était questionné, c’était le sens de l’apprentissage des LV aujourd’hui en France car, une fois celui-ci clarifié, il faudra un pilotage de la politique linguistique et une formation des personnels digne de ce nom.

Autres articles de la rubrique Compte-rendus d’audiences

  • Audience circulaire LVER - septembre 2015
    Audience inter-syndicale sur la proposition de circulaire sur la nouvelle carte des langues désormais parue au B.O : http://www.education.gouv.fr/pid285... Le compte-rendu est en... Lire la suite (Septembre 2015)
  • Audience Bac (LV) de novembre 2014
    Lors de cette audience sur le Baccalauréat, un point spécifique sur les LVER a été réalisé. Le ministère a regretté des complications liées à des initiatives locales et la « suréglementation académique »... Lire la suite (Décembre 2014)
  • Audience LV mars 2014
    Le SNES-FSU a été reçu en audience le 19 mars 2014 sur l’enseignement et l’évaluation des langues vivantes. Le compte-rendu est en pièce jointe.Lire la suite (Mars 2014)
  • Audience épreuves LV décembre 2013
    En PJ, le compte-rendu de la dernière audience entre le SNES-FSU et la DGESCO concernant les épreuves de langues vivantes au Baccalauréat. La circulaire dont il est fait état du projet devrait être... Lire la suite (Janvier 2014)
  • Audience épreuves LV juillet 2013
    Le SNES-FSU a été reçu en audience le 12 juillet 2013 au sujet des nouvelles épreuves de langues au Baccalauréat. Le compte-rendu est en pièce jointe.Lire la suite (Juillet 2013)