Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un film de Christian Desmares et Franck Ekinci (France-Canada-Belgique)

"Avril et le monde truqué" Sortie en salles le 4 novembre 2015

Il y a une dizaine d’années, Benjamin Legrand, scénariste de " Tueur de cafards ", propose à Jacques Tardi de réaliser un film animé sur la première guerre mondiale.

Après moult péripéties, le projet ne verra pas le jour mais les deux hommes continueront à vouloir travailler ensemble. Benjamin Legrand aura l’idée d’un récit de rapt de savants entraînant un énorme retard technologique, laissant le monde bloqué à l’ère du charbon et de la révolution industrielle. Les deux hommes s’adjoindront les services de Frank Ekinci et de Christian Desmares, directeur de l’animation sur " Persepolis " et après sept années de travail, le film sera présenté au festival d’animation d’ Annecy où il gagnera le Cristal du long métrage.

En 1941, alors que Napoléon V règne sur une France qui n’a pas connu la première guerre mondiale, Avril, fille de scientifiques, aidée de Darwin, son chat parlant, part à la recherche de ses parents disparus alors qu’ils s’enfuyaient vers Berlin afin d’échapper à la police de l’Empire.

cinéma : Avril et le monde truqué

Le Paris embrumé et charbonneux encombré de machines à vapeur, en adéquation avec l’univers de Tardi, est traité en noir et blanc avec des ajouts de sépia, dans lequel évolueront des personnages en couleur. La dernière partie du film plus lumineuse, reprend des ambiances proches des conceptions graphiques de Raymond Loewy.

Le film bénéficie en outre d’une très belle distribution au sein de laquelle brillent particulièrement Philippe Katerine en chat parlant et malicieux et Jean Rochefort, lumineux en grand père savant bricoleur inventeur d’une méta-maison cachée au fond d’un immense hangar.

A l’occasion de la sortie du film, les éditions Casterman éditent l’album du film, le roman du film mais surtout " L’histoire d’un monde truqué ".

Benjamin Legrand y relate la genèse du film et différentes recherches graphiques autour des personnages. Mais l’album vaut surtout pour le contenu des deux magnifiques carnets qui relatent le début du film vu par Tardi. Un beau cadeau de Noël.

Jusqu’au 6 mars 2016, le Musée des arts et métiers présente l’exposition " Avril et le monde truqué  : enquête au musée " et propose aux pré-adolescents un parcours jeu.

Enfin le site officiel du film propose un jeu de réflexion et d’adresse qui semble reprendre l’histoire du film.

Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « Have a nice day »
    Alors qu’une pluie ininterrompue s’abat sur une petite ville du sud de la chine, Ziao Zhang, qui veut offrir les service d’un chirurgien renommé à son amie défigurée au cours d’une première opération... Lire la suite (23 juin)
  • « Jerico, l’envol infini des jours »
    C’est dans le village de Jérico, niché au cœur de la Cordillère des Andes où vivait sa grand mère que Catalina Mesa est allée à la rencontre de femmes qui, face à sa caméra, évoquent leur passé et leur... Lire la suite (23 juin)
  • « Sicilian Ghost story »
    Habitant d’ un village sicilien, Giuseppe, un garçon de 13 ans disparaît subitement. Toutes les éventualités sont envisagées, mais Luna, sa camarade de classe, écarte l’idée d’une disparition... Lire la suite (13 juin)
  • « Filles du feu »
    Elles ont à peine vingt ans et elles affrontent, en guerrières, l’état islamique au Kurdistan syrien. Dans cet endroit du monde où l’homme marche devant et la femme derrière, le fait qu’elles aient... Lire la suite (12 juin)
  • « Désobéissance »
    Ronit est allée vivre à Manhattan où elle est devenue une photographe reconnue. Elle est partie aux États-Unis pour faire carrière mais aussi, et peut-être plus encore, pour prendre de la distance avec... Lire la suite (10 juin)