Année 2017-2018

BAC : selon le SIEC, un assèchement du vivier de correcteurs (Versailles)

Le SIEC a averti les coordonnateurs de jury qu’il n’y avait plus de correcteurs disponibles.
Dans la mesure où des collègues demandent régulièrement s’ils peuvent encore être convoqués, on peut s’interroger. Par ailleurs, des collègues à la retraite depuis deux ans le sont !

Comme on peut s’interroger sur une autre information du SIEC : les problèmes de convocation lointaine ne peuvent être pris en compte puisqu’il n’y a pas assez de correcteurs... On tourne en rond.

Si bien que les difficultés personnelles —voire les impossibilités (transport, horaires etc.) - ne sont pas traitées, mettant parfois des collègues dans des situations très difficiles.
Donc cette année encore l’administration ne sait pas qui exactement travaille pour l’Éducation nationale. Et le message est clair : il faut se débrouiller au local.

La poussée démographique n’explique pas toutes les insuffisances et les ratés.
Il y va de l’équité entre les élèves et de la qualité des épreuves.

Contactez-nous en cas de problème : lycee@versailles.snes.edu
Le Snes demandera un bilan sérieux de cette session.

Autres articles de la rubrique Année 2017-2018