Sciences de la vie et de la terre (SVT)

Bac Blanquer... Pas mieux...

Nous avons pris connaissances des projets de texte concernant le futur baccalauréat 2021 – que vous pouvez télécharger à partir de cette adresse.
En ce qui concerne les SVT, le format de l’épreuve terminale n’est pas modifié profondément : toujours 3h30 pour l’épreuve écrite pour ceux qui auront choisi la spécialité SVT en Terminale. L’épreuve d’ECE est, elle aussi, maintenue pour ces mêmes élèves à raison d’1h d’épreuve (même durée qu’actuellement – on peut supposer que le format sera peu modifié).

La nouveauté concerne bien sûr l’évaluation par contrôle continu de cette spécialité tout au long du cycle terminal en 3 sessions d’examen (a priori au cours des second et troisième trimestres de 1ère, et du début du troisième trimestre de Terminale) . Ce fonctionnement, outre le risque de désorganiser profondément l’année scolaire et de changer la relation professeur-élève, va sans doute amener à des programmes conçus de manière beaucoup plus contrainte qu’actuellement (peut être trimestrialisé ?) afin de permettre une évaluation commune à partir des sujets « délivrés » (sic) par une banque nationale, ce qui fait peser une inquiétude supplémentaire sur notre liberté pédagogique.
Autre nouveauté de taille : les épreuves terminales porteront désormais sur les programmes de première et de terminale.

En ce qui concerne le poids des SVT dans le futur baccalauréat :
- pour un élève choisissant Spé SVT en Terminale, les SVT participeront :

  • pour 16 % de la note finale de Bac via l’épreuve terminale,
  • pour moins de 1 % de la note finale via le contrôle continu du cycle terminal ;
  • pour une part des 10 % de la note de Grand Oral, en fonction de la part des SVT dans le projet présenté

- pour un élève scientifique « Math-PC-SVT » ne continuant pas les SVT en Terminale :

  • pour 5 % de la note finale via la moyenne des épreuves communes de SVT de 1ère ;
  • pour moins de 1 % de la note finale via le contrôle continu du cycle terminal.

Il semble par ailleurs que le parcours le plus scientifique possible ne pourra pas l’être davantage que l’actuelle série S… Mais par contre avec toujours pour l’instant l’impossibilité pour un élève qui choisirait Mathématiques et Physique Chimie comme spécialités de Terminale de suivre un enseignement de SVT… Ce qui n’est pas acceptable en l’état.

Autres articles de la rubrique Sciences de la vie et de la terre (SVT)