LV au lycée

Bac Blanquer : grilles horaires en LVER

Les textes qui ont été présentés pour définir les nouveaux baccalauréats général et technologiques n’ont fait l’objet d’aucune concertation depuis la présentation de la réforme le 14 février. Et, concernant les LVER, toutes les critiques demeurent.

En effet, les horaires restent globalisés (LVA + LVB) donc 5h30 en Seconde, 4h30 en Première, 4h en Terminale. La répartition entre les deux langues du tronc commun est donc laissée à l’inititative du chef d’établissement. Pourtant, l’expérience a montré que cette modalité d’organisation ne fonctionne pas et est inégalitaire.

La LV approfondie, ainsi que la LELE actuelle, spécificités de la section L, disparaissent. Par rapport à la série L actuelle, les élèves qui choisiront en spécialité « Langues et Littératures étrangères » auront certes un enseignement renforcé en horaires mais il reste à savoir quel en sera le contenu et les modalités.
Bien que non mentionnées dans les textes, les sections européennes, binationales et internationales devraient être maintenues. Mais, la vigilance s’impose car le financement sur heures marges, comme l’ensemble des autres options, risque de fragiliser grandement ces sections.

En ce qui concerne les langues régionales, le risque est grand que leur situation ne s’améliore pas, étant donné que les textes ne font pas mention des filières bilingues et que l’optionnel, dans la voie technologique, ne sera possible qu’en STHR.

Concernant l’évaluation, le souhait du Ministère de mettre en place une certification du niveau des lycéens et étudiants adossée au CECRL ne peut que nous inquiéter, au vu des problèmes actuels que posent déjà les certifications dans les sections européennes (coût, surcharge de travail, articulation avec les programmes, dépossession du pouvoir d’évaluation des personnels…).

D’une manière générale sur l’évaluation du tronc commun, le SNES-FSU dénonce une réforme :
- qui renvoie l’organisation des épreuves du baccalauréat au local et qui, contrairement à toute logique, prive les enseignants de la maîtrise de l’évaluation de ces épreuves.
- qui soumet les lycéens à une évaluation permanente au mépris de la qualité des apprentissages.

Il appelle donc les collègues à la grève le 3 mai.

Autres articles de la rubrique LV au lycée