Réforme Blanquer du lycée

Bac : audience auprès du Ministre Le 29 novembre 2017

Le SNES-FSU a été reçu par le Ministre J-M. Blanquer le mercredi 29 novembre. A l’ordre du jour : le baccalauréat et la réforme du lycée.
Introduire le contrôle continu au baccalauréat tout en conservant le caractère national du diplôme, mettre en place un lycée modulaire tout en conservant la voie technologique, améliorer le lycée à moyens constants tout en supprimant des postes dans le second degré sans toucher au collège... un numéro d’équilibrisme nous a été présenté. Vous trouverez ici (lycée modulaire, idées reçues sur le bac, post-bac) des outils pour commencer la mobilisation de la profession pour un bac national, terminal et anonyme, que les élèves préparent dans un lycée avec des parcours bien identifiés permettant de lutter contre les déterminismes sociaux et les stéréotypes de genre.

Le ministre a pointé le coût d’un lycéen, supérieur à la moyenne de l’OCDE, tout en reconnaissant une grande hétérogénéité des situations selon les disciplines, les séries, les voies d’enseignement.
Il souhaite que le système s’améliore à moyens constants.

Réforme du baccalauréat
Selon le ministre, l’objectif de 4 épreuves doit être lu comme entre 3 et 5 épreuves terminales écrites, sans compter les épreuves anticipées de Première. Le contrôle continu ne doit pas conduire à de l’inégalité. Il faut donc trouver des modalités qui évitent ce problème (le ministre cite l’hypothèse de baccalauréats blancs plus cadrés que ce qui est mise en œuvre actuellement dans les lycées, avec correction par des professeurs extérieurs au lycée).

Réforme du lycée
Pour le ministre, il s’agit d’une réforme en 4 anneaux : accès à l’enseignement supérieur, baccalauréat, enseignement professionnel et apprentissage, avec la volonté de rendre le bac pro attractif et de le développer en parallèle de l’apprentissage. Il est envisagé la création de passerelles. La voie technologique n’est pas remise en cause. Mais le lycée va forcément vers du plus modulaire : le débat porte sur où mettre le curseur, avec des parcours plus personnalisés.

Classe de Seconde et calendrier
L’impact des réformes sur la classe de Seconde n’est à ce jour pas défini. Compte-tenu du calendrier, il sera obligatoirement réduit pour 2018-2019. Il pourrait y avoir une réforme en deux temps : des aménagements réduits à la rentrée 2018, et d’autres en même temps que la classe de Première à la rentrée 2019, notamment pour les programmes.

Le SNES-FSU a rappelé au ministre
- son refus du contrôle continu, et en quoi l’entrée « 4 épreuves et contrôle continu » stérilise le débat sur le lycée. Nous défendons le maintien d’épreuves nationales, anonymes et terminales, et avons des propositions dans ce cadre (modalités, coefficients …) ;
- l’intérêt de l’organisation en séries, permettant d’offrir au sein d’une série un ensemble d’enseignements cohérents, et l’importance de la voie technologique ;
- son inquiétude vis-à-vis du calendrier, qui, si la réforme prenait l’ampleur de la précédente, conduiraient aux mêmes errements, et en particulier des programmes bâclés pour la classe de Seconde ;
- son désaccord avec les suppressions de postes qui vont mécaniquement suivre la baisse du nombre de postes au concours en 2018.

Autres articles de la rubrique Réforme Blanquer du lycée

  • Retour vers le futur ?
    Le SNES-FSU a pu réaliser une enquête sur les choix d’orientation des élèves actuellement en 2nde GT. On trouvera dans le document en fin d’article des résultats beaucoup plus détaillés et complets. Un... Lire la suite (18 avril)
  • Lycée Blanquer, le "libre choix", vous y avez cru ?
    A l’échelle des académies, la préparation de la rentrée se révèle périlleuse compte tenu du niveau très élevé des suppressions de postes, et témoigne de l’écart entre les discours ministériels et la... Lire la suite (6 avril)
  • Options à la découpe !
    Dans la nouvelle organisation du bac prévue pour la session 2021 dont les modalités entrent en vigueur dès la rentrée 2019 en Première, les options ne comptent pas , ou si peu. Seuls le latin et le... Lire la suite (31 mars)
  • Les lycées dans l’action !
    Des motions de CA aux " notes de confiance " en passant par des " nuits des lycées ", la profession se mobilise pour exiger le retrait de ces réformes délétères. Continuons l’action ! Elargissons les... Lire la suite (31 mars)
  • Bac 2019 et suivants Dématérialisation obligatoire des corrections ?
    Dès la session de juin 2019, le ministère semble envisager de généraliser la dématérialisation des corrections de Bac à 16 académies avant de l’étendre à tous d’ici 2021. Il projette d’étendre la procédure... Lire la suite (28 mars)