US Magazine 767 du 14 janvier 2017

Bac pro en BTS : une nouvelle expérimentation sans moyens !

Au sein de trois Régions, Bretagne, Bourgogne-Franche Comté, Hauts-de-France, se met en place une expérimentation qui viserait à favoriser la poursuite des élèves de bac pro en STS et ce, en dessaisissant les enseignants de BTS de la sélection des dossiers.

Il s’agit de « permettre aux recteurs d’admettre dans une section de techniciens supérieurs [STS] de l’enseignement public les titulaires d’un baccalauréat professionnel, sur l’avis d’orientation favorable du conseil de classe de leur établissement d’origine ». Pour toutes les filières sélectives, c’est l’avis de la commission de recrutement qui est exigé. Cette expérimentation ne prévoit pas de dis­positifs ou moyens spécifiques permettant d’amé­liorer la réussite des titulaires de bac professionnel en BTS.

Le SNES-FSU partage la volonté de favoriser la poursuite d’études supérieures de l’ensemble des jeunes et y compris des titulaires de bac professionnel, mais l’expérimentation proposée ne répondra pas à cet objectif et risque de restreindre les possibilités de poursuites d’études des bacs technologiques si les places correspondantes ne sont pas créées.

Se donner les moyens de la réussite des jeunes en BTS

Pour le SNES-FSU, il faut mettre en place des commissions associant les enseignants de STS et de bac professionnel et que les places en STS soient abondées à la hauteur des besoins afin de permettre à tous, bacs professionnels et technologiques, de poursuivre leurs études supérieures dans des conditions satisfaisantes.

Le SNES-FSU tient à réaffirmer qu’aucun dispositif d’affectation ne peut à lui seul améliorer la réussite des jeunes et augmenter le niveau de qualification, ainsi nous exigeons que des moyens spécifiques soient débloqués à la hauteur de cette ambition.

Thierry Reygades

Autres articles de la rubrique US Magazine 767 du 14 janvier 2017

Dans la rubrique Actualités