Année 2017-2018

Baccalauréat et lycée : bac les masques ! (Aix-Marseille)

Trois réformes menées tambour battant mais avec ruse et dissimulation par le gouvernement dessinent un changement systématique au lycée. Une nouvelle réforme sera annoncée début 2018, avec mise en oeuvre progressive dès la rentrée suivante.

Il s’agirait de supprimer les voies générales et technologiques et les séries qui les composent, pour mettre en place un lycée modulaire, dans lequel chaque élève se spécialiserait progressivement en choisissant deux disciplines majeures, deux disciplines mineures et des options. Le transfert aux régions de la voie professionnelle est en débat.

Dans le contexte de nouvelles suppressions de postes annoncées sur l’ensemble du quinquennat, une nouvelle réduction de l’offre d’enseignement ne fait aucun doute. L’accroissement des inégalités et des discriminations engendré par un système à la carte ne semble pas émouvoir le gouvernement.

Car dans le même temps, il entend réformer le baccalauréat. Seules l’EAF et la philosophie perdureraient en tant qu’épreuves terminales pour tous, plus les deux épreuves des disciplines majeures. Une sorte de grand oral serait instauré. Tout le reste serait évalué en contrôle continu. Ce qui signifie inégalités d’un établissement à l’autre, transformation de la relation pédagogique, nouvelle inflation du temps consacré à évaluer les élèves au détriment des enseignements.

La réforme de l’orientation vers l’université et la mise en place d’attendus permettent de comprendre que ce serait en fonction des choix, plus ou moins éclairés, de telle ou telle discipline dès l’entrée au lycée qu’un bachelier pourrait être accepté dans la licence demandée.

Chacun pour soi et la réussite aux initiés !

Pour nous qui pensons l’éducation comme le creuset d’une société plus juste et plus émancipatrice, qui luttons au quotidien contre les forces centrifuges qui menacent la cohésion sociale et le projet républicain, un seul horizon : la mobilisation, pour ouvrir d’autres perspectives à la jeunesse !

Caroline Chevé

Autres articles de la rubrique Année 2017-2018