Actualité théâtrale

au Vingtième Théâtre jusqu’au 1er mars

"Beautiful thing" de Jonathan Harvey. Mise en scène de Kester Lovelace

L’histoire de "Beautiful Thing" a pour cadre la coursive étroite d’un immeuble de béton de la banlieue londonienne dans les années quatre vingt dix. Jamie et Ste se connaissent depuis toujours. Voisins d’immeuble, amis de classe, ils passent leurs journées dans cet espace étriqué, dans la torpeur de l’été, à écouter la musique à tue-tête de la voisine Leah, les lamentations de Sandra entre deux entretiens d’embauche, les coups de gueule du père ivrogne de Ste ou les délires philosophiques de Tony, le copain de Sandra.
Jamie et Ste ont seize ans et à cet âge là, les premières amours ne sont pas loin…

"Beautiful thing", pour laquelle son auteur revendique le côté "pièce rose", se tient entre le conte de fée et le réalisme cru. La pièce n’est ni un drame social ni la caricature d’une époque ou d’un milieu.
L’œuvre de Jonathan Harvey est inédite en France. Cet auteur anglais, originaire de Liverpool, s’est fait connaître avec"Beautiful thing" qu’il écrit en 1993 et qui remporta un beau succès à Londres avant d’être reprise dans de nombreux pays anglophones puis portée à l’écran en 1996 par Hettie MacDonald.
Kester Lovelace fonde en 1999 le "Drama Ties et met en scène une dizaine de comédies musicales dans le cadre d’échanges scolaires France-Angleterre. Le Drama qu’il dirige, forme des comédiens professionnels à l’enseignement de l’Art théâtral en milieu scolaire.
En 2002, le "Drama Ties étend ses activités à la production de spectacles tout public. On a pu voir "Gulliver’s Travel" donné dans plusieurs lieux de la banlieue parisienne (notamment au Studio Agora d’Evry).
Francis Dubois

Vingtième Théâtre
7 rue des Plâtrières Paris 20ème.
Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) : 01 43 66 01 13

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Crise de nerfs »
    Peter Stein a choisi de mettre en scène trois courtes pièces de Tchekhov et de confier à Jacques Weber le rôle principal. Le metteur en scène a choisi de commencer par la pièce la plus sombre, qui... Lire la suite (26 septembre)
  • « Diane self portrait »
    Diane Arbus (1923-1971) est une figure majeure de la photographie de rue du XXème siècle. Fille de commerçants aisés juifs new-yorkais, elle a rencontré à quatorze ans celui qui devint son mari Allan... Lire la suite (25 septembre)
  • « Contrebrassens »
    Une femme qui chante Brassens cela surprend et enchante, quand elle a la malice et la grâce féminine que célébrait le grand Georges. Très inspirée par les textes et les mélodies du chanteur, car on... Lire la suite (25 septembre)
  • « Mademoiselle Julie »
    La pièce d’August Strindberg a été montée plusieurs fois la saison passée, pourtant on a l’impression de la redécouvrir chaque fois au gré des adaptations et des interprétations, tant elle est riche et... Lire la suite (19 septembre)
  • « L’Amérique n’existe pas »
    Un homme, bien seul au milieu de cartons plus ou moins bien empilés, se lance dans un monologue. Il raconte des histoires, il fait naître des personnages comme cet homme qui ne monte jamais dans un... Lire la suite (18 septembre)